AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | CAMBRÉSIS
22 juillet 2020

La sécurité sur vos routes, c’est aussi Lenaic !

Chargé de maintenance à Cambrai, Lenaic Lepreux veille au bon fonctionnement des engins et matériels qui interviennent sur la voirie départementale, comme les faucheuses, qui sécurisent et entretiennent les accotements. Rencontre.

Sur les routes du Cambrésis, la grande faucheuse est de sortie ! La mort n'y frappe pas plus qu'ailleurs, mais l'engin qui sert à faucher les accotements des routes départementales ne chôme pas. Chaque année dans le Cambrésis, plus de 460 km de routes départementales reçoivent un tel traitement.

Et comme tout véhicule, une faucheuse s'entretient avant qu'elle ne tombe en panne ou que ne casse un élément vital à son fonctionnement.

Pour cela, les trois faucheuses du Cambrésis peuvent compter sur les soins de Lenaic Lepreux, 29 ans, mécanicien au sein du service Matériel d'exploitation (Antenne de Cambrai). Il est amené plus particulièrement à intervenir sur les engins qui réalisent les opérations de sécurisation et d'entretien des routes départementales du Cambrésis via les centres d'entretien routiers de Cambrai, Le Cateau-Cambrésis, Clary et Niergnies.

Lenaic est un pur chti comme son prénom, breton, ne l'indique pas.

Faucheuses entre de bonnes mains

Mécanicien, je travaille à l'entretien des véhicules de l'arrondissement de Cambrai utilisés par les équipes de la voirie, faucheuses, bien sûr, mais aussi tracteurs, camions, utilitaires, perceuses, tronçonneuses, explique le jeune homme. Une fois par an, pendant l'hiver, Lenaic intervient en préventif sur les faucheuses, pour une révision complète. On programme aussi les réparations à effectuer pour éviter d'avoir des pannes durant la saison de fauche, qui va de mai à décembre. En cas de panne sur les faucheuses, un signalement est fait et on intervient. Il peut y avoir de l'usure avec l'intensité de l'utilisation des machines, voire de la casse sur les lames.

Illustration

Contorsionniste

Lenaic a un parcours peu banal, car il a d'abord suivi un cursus littéraire ! J'aimais bien le travail manuel, alors je me suis ensuite tourné vers un bac pro "maintenance des engins de travaux publics" et j'ai rejoint le Département en novembre 2013 via un contrat d'apprentissage de deux ans sur le site de la voirie de Cambrai.

Passer d'une perceuse récalcitrante à l'arbre à came d'un camion, voilà qui n'effraie pas Lenaic Lepreux. Ce qui me plaît, c'est la diversité des matériels que l'on trouve ici, on intervient sur tout, on peut être amené à porter des choses lourdes, il faut parfois être un peu contorsionniste pour accéder à certaines parties de véhicule, mais on l'accepte, ça fait partie du métier !


A noter que les opérations de fauchage concernent les 2 600 km de route départementales situés hors agglomération, sur un réseau total de 4 500 km. Certains secteurs bénéficient en outre du fauchage différencié ou tardif, comme par exemple sur le contournement de Cambrai.
Chaque jour, une faucheuse avale, en moyenne, 14 km de verdure !

Crédits photo : Arnaud Raes

Pour aller plus loin