FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
29 novembre 2022

"Face au Sida, il faut continuer la prévention"

À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre, on fait le point avec François Virecoulon, médecin sexologue du Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) de Lille, sur ce virus dont la prévention reste plus que jamais d'actualité.

Le Dr François Virecoulon exerce au CeGIDD de Lille, l'un des 10 Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles gérés par le Département.

Tous sont ouverts le 1er décembre pour des dépistages sans rendez-vous.

Quelle est la situation épidémiologique dans le Nord ?

Dr François Virecoulon : D'après les statistiques officielles, 5 000 personnes ont découvert leur séropositivité VIH en 2021. Ce chiffre reste stable. Le Nord présente une incidence moindre que la moyenne. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas continuer à faire de la prévention, à se protéger et protéger les autres ! 

Pourquoi faut-il poursuivre la sensibilisation au Sida ?

Dr François Virecoulon : Parce que le virus existe toujours ! Et si les transmissions baissent, c'est notamment grâce aux politiques de prévention : le dépistage et les traitements pré-exposition (PrEP) et post-exposition (TPE), trois piliers de la politique anti-VIH que l'on retrouve au CeGIDD.

Mais le nombre de contaminations baisse aussi grâce à une meilleure gestion de la maladie. L’importance de ces actions de prévention a été confirmée lors de la crise sanitaire durant laquelle leur diminution a entrainé des dépistages à des stades plus tardifs et donc plus graves.

La lutte contre le VIH reste le fer de lance de la politique de prévention des infections sexuellement transmissibles. C’est le seul virus qu’on ne peut pas guérir mais qui peut être jugulé grâce à un traitement qui bloque sa transmission.

Dr François Virecoulon

Comment s'organise le dépistage dans les CeGIDD ?

Dr François Virecoulon : Le Département du Nord est très actif en matière de prévention. Dans les CeGIDD, nous proposons des dépistages gratuits et intégraux, de manière anonyme ou non au choix de l’usager. 

Au moindre doute, il faut donc se rendre dans un CeGIDD pour un dépistage complet incluant une prise de sang. Pour le VIH, on propose aussi le Trod (Test rapide d’orientation diagnostic), qui consiste à prélever une goutte de sang avec une piqûre sur le bout du doigt. Néanmoins, le dépistage intégral avec prise de sang est privilégié. Il nécessite d’être réalisé au moins six semaines après le rapport à risque.

Ce délai pèse pour le public concerné car pendant ce temps techniquement incompressible, la personne se pose de nombreuses questions. Mais nos équipes sont à disposition pour y répondre. Lors des entretiens, si le médecin repère que la personne est à risques, il lui proposera de prendre la PrEP à travers une consultation dédiée. Notre accompagnement est médico-psycho-social.

Dès lors que nous découvrons une séropositivité, la personne est orientée vers notre partenaire le SUMIV (Service universitaire des maladies infectieuses et du voyageur), au centre hospitalier Gustave-Dron à Tourcoing, pour sa prise en charge. Il arrive à nos infirmiers d'accompagner physiquement le malade afin de faciliter les échanges entre services.

Le 1er décembre, quelles sont les actions particulières mises en place dans les CeGIDD ?

Dr François Virecoulon : De 10 h à 20 h, nous organisons une journée de dépistage non-stop, sans rendez-vous. Il y aura aussi des animations autour du préservatif qui reste à ce jour, le seul moyen de se protéger contre toutes les infections sexuellement transmissibles.

Comment bénéficier d'une consultation au CeGIDD ? 

Vous avez des questions concernant votre santé, les dépistages... ? Un rendez-vous peut être pris au Service prévention santé le plus proche de votre domicile pour obtenir des informations, des conseils ou une orientation.

  • Cambrésis : +33 3 59 73 37 70
  • Douaisis : +33 3 59 73 33 00
  • Flandre maritime : +33 3 59 73 44 70
  • Flandre intérieure : +33 3 59 73 47 86
  • Haubourdin : +33 3 59 73 09 00
  • Lille : +33 3 59 73 69 60
  • Roubaix : +33 3 59 73 76 50
  • Valenciennes : +33 3 59 73 25 40
  • Villeneuve d'Ascq : +33 3 59 73 92 01 ou +33 3 59 73 86 60

De 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Crédits photo : istock

Pour aller plus loin