EMPLOI | TOUT LE DÉPARTEMENT
29 janvier 2020

"Grâce au coaching, j’ai repris confiance en moi"

Avec le dispositif Réussir Sans Attendre, le Nord a déjà permis à plus de 9 000 foyers de sortir du RSA. C’est le cas de Laura Guiguin, 32 ans, actuellement en contrat de professionnalisation au service des relations sociales de la SNCF.

Après un bac secrétariat et plusieurs expériences, Laura Guiguin se retrouve sur le marché de l’emploi en octobre 2017. Malgré sa détermination, la jeune femme ne parvient pas à retrouver un poste. Je ne faisais pas le poids face aux autres candidats car je n’avais pas de diplômes, se souvient-elle.

Après une période de chômage, elle s’inscrit au RSA. C’est à ce moment qu’elle est convoquée à la Maison Départementale Insertion et Emploi (MDIE) de Lille, où on lui propose de bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Avec des conseils très concrets, j’ai pu travailler mon argumentaire pour être à l’aise en entretien et convaincre les recruteurs.

Laura Guiguin

Ce coaching lui permet de reprendre confiance en elle. Dès les premiers rendez-vous, Joris Houel, son coach emploi, lui propose de participer à une session de recrutement organisée par la plateforme de l'emploi et de l'insertion avec la SNCF. À la clé, la possibilité d’un contrat de professionnalisation. L’idée était de reprendre mes études tout en travaillant dans le secteur des Ressources humaines. J’ai appris que la SNCF avait besoin de quelqu’un : c’était le poste idéal. 

Les planètes étaient donc alignées pour que Laura puisse mener à bien son projet de retour à l’emploi. Et le travail a payé puisque c’est elle qui a été retenue à l’issue du recrutement, un mois seulement après son premier rendez-vous à la MDIE.

Deux personnes regardent un tableau de données sur un bureau<br>
Laura Guiguin se forge aujourd'hui une solide expérience sous l'égide d'Élodie Lambert, responsable au service des relations sociales de la SNCF.

Elle partage désormais ses semaines entre les cours de BTS au lycée Gaston-Berger et son poste d’assistante de direction au sein de la SNCF à Lille. Moi qui n’aimais pas tellement l’école, j’ai 15 de moyenne ! Tout ce que j’apprends en cours, je peux le mettre en pratique immédiatement. Je ne pouvais pas rêver mieux. 

À l’issue de sa formation, Laura obtiendra un diplôme de niveau bac+2, doublé d’une solide expérience au sein d’une grande entreprise : de quoi envisager l’avenir avec plus de sérénité.

Du RSA à l'emploi en moins de trois mois

À l’origine du dispositif Réussir Sans Attendre, il y a une volonté, celle de l’État et du Département du Nord, engagés dès la fin 2018 dans le plan de lutte contre la pauvreté.

Une volonté, et un partenariat renouvelé avec Pôle emploi: Nous travaillons main dans la main pour faire avancer les dossiers de nos allocataires, trouver une formation ou une offre d’emploi , se réjouit Frédéric Hermant, responsable de la MDIE de Roubaix.

Ici, comme dans les six autres MDIE, les coachs, convaincus que personne n’est inemployable, travaillent aussi à lever un à un les freins à l’emploi. On fait du sur-mesure, complète Samia Imadouchène, à Valenciennes. 

80% de réussite chez les jeunes !

Pour accompagner les jeunes de moins de 30 ans (un quart des allocataires du RSA dans le Nord) un dispositif spécifique a vu le jour : l’Initiative Emploi pour les Jeunes (IEJ). Avec la Région et le Fonds social européen, un parcours personnalisé et adapté aux besoins de chaque jeune est proposé pour aboutir à un contrat, un stage, une formation ou une reprise d'études.

A l'issue du parcours, un suivi d'une durée de quatre mois permet ensuite de continuer à accompagner les jeunes, une fois leur contrat signé ou leur formation reprise, une période charnière pour beaucoup d’entre eux. Les jeunes coachés réussissent dans plus de 80% des cas.

Un jeune homme au volant d'une voiture<br>
À 28 ans, Anthony Vercruysse a obtenu son permis grâce à une aide départementale et vient de retrouver le chemin de l'emploi dans le cadre d'un accompagnement IEJ.

Le taux de réussite est de plus de 60% pour le dispositif général.

Comme un symbole de cette dynamique, le 14 novembre dernier, la première journée Réussir Sans Attendre a permis de proposer en 24 heures plus de 2 000 offres d’emploi à 10 000 allocataires, mobilisés dans les 38 agences Pôle emploi et les 7 MDIE.

Le succès de cette journée confirme la dynamique qui s'est engagée pour le retour à l'emploi, chez les allocataires du RSA et dans nos entreprises.

Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord

 Une semaine dédiée sera organisée en avril pour aller encore plus loin, annonce Jean-René Lecerf. Cette prochaine édition aura lieu du 6 au 10 avril 2020.

Crédits photo : Département du Nord, C. Arnould

Pour aller plus loin