AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | AVESNOIS
9 août 2022

Gommegnies : un chantier éco responsable pour la construction de l'école maternelle

La commune a lancé un chantier participatif pour la construction du futur groupe scolaire. Avec de l'argile extraite sur place et de la paille locale, les volontaires ont réalisé 3 500 briques et autant de ballots qui serviront aux cloisons intérieures. Un projet inédit dans les Hauts-de-France, soutenu par le Département.

À proximité de l’école élémentaire René-Jouglet, sur le terrain qui accueillera la nouvelle école maternelle, un gros trou a été creusé. C’est ici, directement sur le chantier, qu’est extraite l’argile nécessaire à la fabrication des 3 500 briques qui serviront pour les cloisons intérieures du bâtiment. Une argile dont l'excellente qualité a été certifiée par le cabinet Amaco.

Pendant près d’un mois, des dizaines de personnes, habitants, élèves ou passionnés d’éco-construction se sont portées volontaires pour participer au chantier lancé par la commune. Encadrées par un animateur et l’architecte en charge du projet, elles ont également réalisé les 3 500 ballots de paille pour l’isolation des cloisons. Là aussi, la matière première est locale. La paille provient des champs de Gommegnies, de Maresches et de Villers-Pol. Une première dans la Région.

Modernité et performance énergétique

Aujourd’hui, près de 250 élèves sont scolarisés, soit à l’école élémentaire – construite en 2008- soit à l’école maternelle… âgée de plus d’un siècle. Des locaux vétustes, inadaptés aux besoins des tout-petits.

Le projet prévoit donc de transformer l’école René-Jouglet en groupe scolaire, grâce à une extension qui accueillera quatre classes de maternelle. Mais ce n’est pas tout : les travaux permettront aussi de créer une salle de motricité, un dortoir, un parking à vélos et une bibliothèque ouverte sur l’extérieur.

L’aménagement extérieur de l’école sera réalisé en partenariat avec le Parc Naturel Régional de l’Avesnois. Au programme : plantation d’arbres fruitiers et création d’un jardin potager.

Un nouvel ensemble moderne, avec des matériaux locaux (en plus de l’argile et de la paille, la charpente sera réalisée en bois provenant des Hauts-de-France) et très peu énergivore. En effet, l'extension n'aura qu'un besoin estimé à 20 kwatts par m² au lieu de 15 kwatts par m² pour un bâtiment qualifié de passif. L'utilisation des briques de terre crue servira notamment de régulateur thermique : elles permettent de maintenir la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.

  • 1/3
  • 2/3
  • 3/3

Un bonus Nord Durable

Trois phases de travaux seront nécessaires pour réaliser cette extension de 260 m² et ses aménagements extérieurs, pour un coût total de 2,6 millions d'euros.

Un projet de territoire soutenu par le Département du Nord dès sa première phase à hauteur de 300 000 euros et dans sa seconde phase pour le même montant, avec un bonus Nord Durable de 30 000 euros octroyé pour l'exemplarité du projet en matière d'environnement. 

La construction de l'école devrait commencer cet automne. En attendant, les briques sèchent sagement dans les ateliers municipaux et les ballots de paille sont stockés dans un hangar agricole. Ouverture de ce groupe scolaire pas comme les autres en janvier 2024.

Plus de la moitié des communes du Nord aidées en 2022 !

Le 27 juin dernier, les élus départementaux ont voté une enveloppe de plus de 54 millions d'euros pour les différentes aides à l'aménagement. 
432 chantiers seront accompagnés par le Département dans plus de la moitié des communes du Nord.

Crédits photo : Florence Bovay

Pour aller plus loin