AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE , SPORT | DOUAISIS
7 octobre 2020

Faire vivre la légende du Paris-Roubaix, malgré tout

Annulée en raison de la crise sanitaire, la 118ème édition de Paris-Roubaix n'aura pas lieu le 25 octobre. Mais comme chaque année, le Département a rénové plusieurs secteurs pavés, pour faire vivre la légende de cette course mythique.

Traditionnellement organisée à Pâques, la célébrissime course cycliste de Paris-Roubaix, d'abord déplacée au 25 octobre, a finalement été annulée en raison de la recrudescence de l'épidémie de Covid-19.

Rénovation de secteurs pavés

En attendant le retour de la course en 2021, le Département du Nord poursuit avec les Amis de Paris-Roubaix l'entretien des mythiques secteurs pavés, caractéristiques du Nord.

Illustration

Ainsi, durant un mois, entre septembre et octobre, 360 m2 de pavés ont été restaurés, sur le secteur pavé de Sars-et-Rosières, près d'Orchies.

Du 14 septembre au 14 octobre, le Département procède, avec une entreprise spécialisée, TPRN, à la réfection de deux secteurs pavés très abîmés, dont un grand virage, détaille Antoine Foucaut, chargé d'études au service de la voirie départementale.

Ces opérations ont concerné la RD 158b qui fait l'objet de toute l'attention du Département depuis plusieurs années déjà.

Illustration

La plupart des pavés sont réutilisés sur place. S'il y a des manques, l'entreprise ou le Département conservent des stocks que l'on peut utiliser, explique Thierry Maitte, chef d'équipe à la Direction de la voirie de Pévèle-Hainaut.

Président de l'association des Amis de Paris-Roubaix depuis 9 ans, François Doulcier se réjouit de ces travaux : Nous travaillons depuis longtemps en bonne intelligence avec le Département. Il y a actuellement 100 km de secteurs pavés à rénover, dont 35 sur emprise départementale. Ce qu'il y a de bien, c'est que tous les élus ont compris l'importance de préserver ce patrimoine.

Ces réfections, d'un coût de 60 000 euros, pourraient avoir des suites. Nous réfléchissons à la conception d'un plan pluri-annuel de réfection des pavés du Nord, qui est un élément important de notre patrimoine, précise Antoine Foucaut.

Crédits photo : Philippe Houzé

Pour aller plus loin