JEUNESSE ÉDUCATION , FAMILLE SANTÉ | CAMBRÉSIS
26 octobre 2020

Du nouveau pour la prise en charge des violences familiales à Cambrai

Depuis le 1er octobre, toute personne victime ou mise en cause dans une affaire peut être reçue au commissariat de Cambrai par Julie Dequecker, intervenante sociale. Un dispositif cofinancé par l'État et le Département.

À l'entrée du commissariat de Cambrai, une grande salle d'attente précède le bureau d'accueil.

À côté de celui-ci, une porte. Celle du bureau de Julie Dequecker.

Depuis le 1er octobre, la jeune femme reçoit, écoute et oriente toute personne majeure ou mineure, victime ou mise en cause dans une affaire. En tant qu'intervenante sociale, je prends en charge chaque personne qui le souhaite et j'interviens notamment dans les situations de violences intrafamiliales. 

Un réel besoin identifié sur le territoire de la circonscription de la sécurité publique de Cambrai auquel répond la Stratégie pour l'Avenir du Cambrésis, dont la lutte contre les violences intrafamiliales est une priorité.

Un dispositif d'action sociale complémentaire aux procédures pénales

Généralement, Julie Dequecker est sollicitée dans trois cas de figure. Ses collègues de Police Secours peuvent lui signaler une situation lors d"une intervention à domicile. Elle peut aussi rencontrer a posteriori une personne entendue au commissariat dans le cadre d'une affaire. Enfin, si quelqu'un se présente au commissariat pour être renseigné et que ces informations entrent dans son champ de compétence sociale, alors Julie le reçoit. 

La présence de Mme Dequecker dans les locaux du commissariat est un vrai plus pour le lien entre la police et la population

Bastien Marié, commissaire de police, chef de la circonscription de la sécurité publique de Cambrai

Car son rôle ne se limite pas à l'accueil. Je facilite les échanges avec les professionnels du territoire et j'assure le suivi de chaque personne. Je rappelle les partenaires que j'ai contactés pour voir l'évolution des situations précise -t-elle. Avoir une référente unique qui connait bien les acteurs locaux est très efficace pour prévenir la délinquance ajoute Bastien Marié. 

Une mission taillée sur mesure pour la jeune femme, assistante sociale de formation et ancienne employée du Département, qui a également suivi une formation sur les violences conjugales. C'est une thématique qui me tient particulièrement à cœur. Grâce à mes connaissances, j'ai pu orienter une femme que j'ai reçue ici vers l'association Solveig pour qu'elle soit prise en charge. 

Un partenariat entre l'État, le Département, la Police Nationale et l'association HAVRE

Présente au commissariat du lundi au jeudi, Julie Dequecker poursuit sa mission le vendredi dans les locaux de l'association HAVRE qui l'emploie. Cela me permet d'échanger avec d'autres travailleurs sociaux sur le métier. Entre mes collègues du commissariat et ceux de l'association, je suis bien entourée.

Ce montage entre notre association porteuse, la Police Nationale, le Département et l'État fonctionne très bien. Ce même dispositif existe déjà en partenariat avec la gendarmerie du cambrésis où nous accompagnons environ 35 personnes par mois.

Gaëlle Delvaux, directrice de l'association HAVRE

 Le Département et l'État ont cofinancé cette action dans le cadre de la Stratégie pour l'Avenir du Cambrésis. 

Julie Dequecker est bien évidemment en lien avec son homologue en gendarmerie, Perrine Ottmann. Si en milieu rural l'intervenante sociale se déplace peut être davantage à domicile, l'enjeu reste le même pour tous : accompagner les personnes en situation de détresse sociale.

Vous pouvez joindre Julie Dequecker :

  • par mail : intervenant-social-cambrai@interieur.gouv.fr
  • par téléphone : 03 27 72 83 06 ou 06 42 89 66 36

Pour aller plus loin