JEUNESSE ÉDUCATION | AVESNOIS
17 mai 2021

Des vacances à la ferme... et bien plus encore !

Partir quelques jours à la ferme, du pur bonheur pour ces jeunes confiés à l'Aide Sociale à l'Enfance qui découvrent, le temps des vacances, une autre vie à la campagne. Un exemple de plus de l'ouverture sur l'extérieur des exploitations nordistes.

J'aime bien venir chez Brigitte, on joue, on donne à manger à tous les animaux et puis je vois les autres filles! , raconte Tasmin. Du haut de ses 5 ans, elle passe des vacances heureuses dans la ferme de Brigitte Moreau, éleveuse de vaches laitières à Prisches, dans l'Avesnois.

La jeune fille, confiée à une maison d'enfance financé par le Département du Nord, vient régulièrement passer quelques jours ou  quelques semaines chez Brigitte, le temps des vacances. Un moment ressourçant qui lui permet de vivre au rythme des activités de la ferme et de la famille qui y travaille.

Des activités simples et une vie de famille

Après avoir ramassé les œufs dans le poulailler, Tasmin et Brigitte s'en vont nourrir ce jour-là un veau au biberon. Il leur faudra ensuite donner des céréales aux vaches et ne pas oublier de brosser Falco, l'âne puis caresser Nautilus, le chien qui garde la ferme.

Ensuite, direction la pâture, pour courir et s'amuser. Bref, un après-midi bien rempli qui fait le bonheur de la jeune fille... et de son accueillante !

Les enfants vivent le temps des vacances, le quotidien d'une vie à la campagne

Brigitte Moreau, éleveuse de vaches laitières à Prisches.

Très à l'aise, Tasmin se sent ici chez elle. Un rien lui fait plaisir!  , témoigne Brigitte. Deux autres jeunes filles sont accueillies en même temps qu'elle. Chacune a sa chambre et ses petites habitudes. On va faire les courses, on mange tous ensemble à table, on papote... Des activités simples, bref, une vie en famille, avec ses joies et ses repères. Je passe du temps avec elles, j'essaye de leur apprendre un tas de choses et même des choses de la vie.

Donner du temps

Il faut avoir la fibre sociale et une certaine ouverture d'esprit , confie Valérie Louchez, conseillère diversification à la Chambre d'agriculture Hauts-de-France. On accompagne les agriculteurs et les agricultrices qui souhaitent se lancer dans l'aventure. Il s'agit d'une activité de diversification qui apporte un complément de revenu au sein du ménage agricole et qui ne nécessite pas d'investissements financiers. L'accueil d'enfants en séjour requiert l'accord de l'ensemble des membres de la famille et une disponibilité de la part des exploitant(e)s agricoles.

Les accueillants suivent une formation de base de 60 heures, puis, tous les ans, se perfectionnent.

Pour l'heure, Brigitte est la seule productrice à s'être lancée dans le Nord. On cherche encore à développer ce réseau , confirme Valérie Louchez. Dans le Pas-de-Calais, les agriculteurs et agricultrices inscrits sont déjà une dizaine. Il y a des besoins de la part des services enfance du Département mais malheureusement à certaines périodes de vacances, il n'y a pas assez de places d'accueil.

Envie d'en savoir plus ?

N'hésitez pas à vous renseigner auprès du service diversification de la Chambre d'Agriculture au 03 21 60 48 80 ou en écrivant à valerie.louchez@npdc.chambagri.fr.

Crédits photo : Dominique Lampla

Pour aller plus loin