SPORT | MÉTROPOLE
5 octobre 2021

"Avec les Championnats du monde, le vélodrome de Roubaix prend une envergure internationale"

Le Stab Vélodrome, à Roubaix, accueille du 20 au 24 octobre les championnats du monde sur piste. C'est l’un des plus gros événements mondiaux du cyclisme, soutenu par le Département. Une consécration pour un territoire amoureux du vélo.

Il court partout depuis six semaines. Adrien Noppe, directeur général de la structure n’aurait jamais pu espérer qu’un tel événement se tienne au vélodrome couvert Jean-Stablinski de Roubaix : il a la tâche d’accueillir les championnats du monde de cyclisme sur piste du 20 au 24 octobre. Une opportunité inespérée après 18 mois d’activités au ralenti. La structure se met en branle depuis plusieurs jours et donne de gros coup de pédales pour être dans les temps.

Pourquoi l’accueil de ces championnats du monde est « inespéré » pour le Vélodrome Stab ?

Adrien Noppe : Les championnats du monde, c’est une opportunité rêvée qui n’arrivera qu’une seule fois dans la vie du Stab. La structure est un vélodrome de taille modeste. Une opportunité permise par la crise sanitaire. Sans cette crise, il faudrait 3 000 places de plus pour pouvoir accueillir un tel événement. Une compétition « normale » rassemble 45 délégations internationales, 300 journalistes. On sait par la force des choses que l’on sera un peu moins cette année. On se met tout de même en condition pour accueillir une quarantaine de délégations.

À quelques jours de la compétition, comment gérez-vous l’organisation ?

A.N. : Il y a toute la partie logistique, organisation dans le vélodrome et aux alentours, dans une configuration que l’on n’a jamais organisée ici. Nous allons découvrir de nouvelles possibilités qui n’avaient jamais été prévues. Ça nous pousse à des contraintes techniques très fortes.

C’est aussi un gros challenge, puisque l’on doit organiser en huit semaines une compétition qui d’habitude est organisée en quatre à cinq ans.

Adrien Noppe

Et concrètement, cela se traduit de quelle façon ?

A.N. : En 15 jours de temps, nous faisons du « relamping », on change des rangs d'éclairage dans le vélodrome pour avoir une visibilité maximale pour la retransmission à la télévision. On refait la devanture du bâtiment et un nettoyage complet pour renvoyer une bonne image du territoire. Et cerise sur le gâteau, on a organisé en une semaine le ponçage intégral de la piste en bois. C’est une opération qui est faite en un temps record. Le vélodrome sera flambant neuf ou presque pour les championnats du monde. C’est une véritable prouesse technique.

illustration 
Sous la piste, une charpente en bois impressionnante.

Mais alors, pourquoi le vélodrome roubaisien ?

A.N. : Le choix du vélodrome a été fléché grâce à des anges gardiens qui ont pensé à nous pour cette organisation. C’était une volonté de l’Union du Cyclisme International que ces championnats aient lieu en Europe. La France s’est mobilisée, les collectivités territoriales, dont le Département, ont suivi. Tout le monde s’y est mis. Et le Nord et Roubaix sont des hauts-lieux du vélo, c’est la capitale mondiale du cyclisme, chacun l'a en tête.

Le Stab prend cette année un grand virage sur la scène internationale…

A.N. : Avec Paris-Roubaix qui s’est déroulé le 3 octobre et des championnats du monde 15 jours après, on se retrouve sur une séquence d’envergure internationale à Roubaix que personne n’aurait pu prédire.

Et les championnats du monde vont être une vitrine considérable pour nous. On travaille avec la Fédération Française de Cyclisme (FFC) sur une programmation pluriannuelle de compétitions, pour avoir des championnats régulièrement. Nous avons récemment appris que le Stab accueillera les championnats du monde masters 2024 et 2025. Ces éditions peuvent rassembler 500 à 600 coureurs. Les précédentes éditons ont eu lieu à Manchester et Los Angeles.

Il est centre de préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024. L’année prochaine, l’équipe internationale d’Australie va venir se baser au Stab pendant quatre semaines sur l’année en préparation des jeux du Commonwealth et pour l'acclimatation des JO 2024, différentes nations s’approchent de nous."photobooth pedaler réalité virtuelle billeterie 

Du 20 au 24 octobre, vibrez vélo avec le Département !

Suivez de près nos réseaux sociaux : il est fort probable que l'on vous propose de remporter des places pour assister aux Championnats du monde, dans l'écrin du vélo roubaisien ! Si vous ne voulez pas manquer votre chance d'y assister, la billetterie est ouverte !Sur le parvis du vélodrome, vous pourrez également retrouver le stand du Département. Au programme les 20, 21 et 22 : une animation avec un stand photo. Repartez avec un cliché de champion...
Les 23 et 24, défiez-vous sur un vélo : participez à une séance d'entraînement sur des routes virtuelles tentez de remporter de nombreux lots !

Pour aller plus loin

Retour au sommet