CULTURE, ENVIRONNEMENT | CAMBRÉSIS
28 janvier 2021

Au musée Matisse, le parc Fénelon se refait une beauté

Les élagueurs sont à pied d’œuvre dans le parc Fénelon, prolongement du musée départemental Matisse au Cateau-Cambrésis, pour des travaux qui devraient durer six semaines. Ils annoncent une véritable renaissance du parc.

Avec ses majestueux tilleuls, ses hêtres pourpres, ses platanes et ses érables, le parc Fénelon constitue un cœur de nature essentiel ainsi qu’un patrimoine durable fort en terme de biodiversité. 

Mais depuis deux ans, les tempêtes successives qui ont frappé durement le parc les ont fortement endommagés, jusqu’à menacer la survie de plusieurs d’entre eux.

Depuis mi-janvier et jusque fin février, c’est sous la houlette de Jérémy Geneau, référent Politique forestière et boisement au service des Espaces Naturels du Nord, que se déroule une campagne de restauration et d’entretien des alignements de 45 tilleuls et de 100 arbres d’essences diverses. Des travaux qui ont également pour objectif de préserver et d’entretenir la biodiversité environnante.

Nous allons devoir supprimer certains sujets par mesure sanitaire, mais nous utiliserons toutes les bûches pour concevoir des micro-habitats pour les insectes et petits mammifères du parc, explique-t-il. La philosophie de ces travaux est clairement affichée, il s’agit de trouver une solution pour les arbres blessés et malades tout en permettant aux sujets sains de retrouver leur vigueur.

Donner une deuxième vie à l’arbre et au parc

Nous devons procéder à des démontages d’arbres, car ils sont atteints par un champignon apparu en raison d’un mauvais élagage, il y a 40 ans de cela. Il nous faut donc le supprimer pour éviter la propagation. Cela ne concernera qu’une quinzaine de sujets sur les 200 arbres présents, complète Cyril Billoir, responsable de l’entreprise locale d’élagage Ciel et Terre. La taille raisonnée des arbres en bonne santé fait aussi partie des missions de l’entreprise, qui a à cœur d’adapter le végétal au milieu urbain. 

  • 1/4
  • 2/4
  • 3/4
  • 4/4

Et les premiers retours des habitants sont positifs.Ils comprennent que nous faisons tout cela pour prendre soin et donner une nouvelle vie au parc, ajoute Cyril Billoir.

C’est justement le cas de deux Catésiennes qui, de l’autre coté de la grille fermée, se réjouissent du soin apporté à leur lieu de balade préféré. Ce parc, nous le connaissons depuis toujours et nous nous y promenons souvent. Nous avons hâte de le redécouvrir encore plus beau, se réjouissent-elles.

Un parcours extérieur pour prolonger la visite

À terme, les équipes du musée y proposeront une déambulation conçue comme un parcours d’œuvres à ciel ouvert, véritable prolongation de la visite du musée. 

D’ici là, des ateliers land art à partir du bois coupé seront proposés aux publics, tout comme des expositions. 

Un juste retour des choses quand on sait que Matisse a bien souvent mis la nature au cœur de son œuvre, que ce soit par la récurrence des fenêtres ou par les nombreux motifs floraux qui peuplent ses peintures. 

Crédits photo : Département du Nord, C.Arnould

Pour aller plus loin