FAMILLE SANTÉ | MÉTROPOLE
5 août 2022

Variole du singe : le SPS de Lille sur le front pour la vaccination

Avec 210 vaccinations à ce jour, le Service départemental de Prévention Santé (SPS) de Lille est à pied d'œuvre pour organiser les consultations sur la variole du singe. Un créneau supplémentaire exceptionnel, avec le soutien de la ville de Lille, est proposé avec ou sans rendez-vous ce samedi de 9h à 17h.

Les Services Préventions Santé (SPS) sont des services du Département du Nord. Celui de Lille a été habilité par l'Agence Régionale de Santé (ARS) pour être centre de vaccination contre la variole du singe. Karima Chouia est responsable du SPS de Lille. Laetitia Randoux est médecin au SPS de Lille. Elles répondent à nos questions sur la variole du singe et les modalités de vaccination. 

Qu'est-ce que la variole du singe et quels en sont les symptômes ?

Laetitia Randoux : la variole du singe ou virus Monkeypox est une infection virale. Dans la majorité des cas, il s’agit d'une maladie bénigne spontanément résolutive, transmise par un contact direct avec une personne atteinte de Monkeypox (contact cutané avec les lésions, contact prolongé en face à face) ou indirect (via du linge ou des objets contaminés par exemple). En tant que médecin, je n'avais jamais été confrontée à des cas de variole, celle-ci ayant été déclarée éradiquée en 1980. 

Les symptômes ressemblent un peu à ceux de la varicelle, avec la formation de vésicules qui se transforment en croûtes. Elle peuvent s'accompagner de maux de tête et de fièvre. Les symptômes peuvent être assez douloureux, en raison de la localisation des vésicules sur le visage, dans la zone ano-génitale, les paumes des mains et plantes des pieds. Les muqueuses sont aussi concernées. Les symptômes peuvent apparaître après une période d’incubation de 5 à 21 jours.

Pourquoi le dépistage et la vaccination sont-ils une nécessité  ?

Laetitia Randoux : la variole du singe est une infection très contagieuse. Le personne atteinte est contagieuse dès l'apparition des vésicules jusqu'à leur cicatrisation. Le malade doit s'isoler pendant 21 jours. Aujourd'hui, plus de 1 800 cas sont déclarés en France, 71 cas dans la région. L'objectif est de casser cette dynamique et d'éviter l'explosion.

Karima Chouïa : Depuis l’avis de la Haute autorité de santé du 8 juillet 2022, une vaccination préventive peut être proposée aux groupes de personnes les plus exposés au virus : les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH), les personnes trans multipartenaires, les personnes exerçant dans des lieux de consommation sexuelle, les personnes immuno-déprimées (comme les personnes qui vivent avec le VIH). Les personnes qui utilisent la PrEP (prophylaxie pré-exposition) en prévention des infections dues au VIH sont également concernées : La PrEP est une stratégie innovante mais ne dispense pas d’une vaccination contre la variole du singe.

Le SPS est également un Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD). Notre équipe a l'habitude de recevoir en consultation tous les publics désireux d'échanger sur leur santé sexuelle, en toute confidentialité et en toute bienveillance. 

Illustration
l'équipe du SPS de Lille, à gauche : Karima Chouia et Laetitia Randoux

Comment se passe la vaccination ?

Laetitia Randoux : la personne reçoit d'abord un questionnaire pré-vaccinal, afin de vérifier qu'il n'y a pas de contre indications. Pour le vaccin Monkeypox, celles-ci sont peu nombreuses. Elle est ensuite reçue en entretien avec le médecin et un infirmier pour échanger sur la santé sexuelle du patient et la nécessité ou non de le faire vacciner. Il s'agit d'un vaccin de 3e génération. Deux doses sont administrées à 28 jours d'intervalle (une seule dose est nécessaire pour les personnes déjà vaccinées contre la variole avant les années 80 et trois pour les personnes immuno-déprimées). Attention : l'immunité n'est acquise qu'après la deuxième injection. Il n'y a pas d'effets secondaires.

Karima Chouïa : la variole du singe est une maladie à déclaration obligatoire auprès de l'ARS, nous devons tracer les vaccins pour suivre l'évolution des cas. En revanche, la confidentialité est respectée : s'il est conseillé de venir avec son carnet de santé pour vérifier le schéma vaccinal de la personne et les possibles interactions avec d'autres vaccins, rien n'est noté dans le carnet sans l'accord du patient. Ici aucun jugement. Chacun vient comme il est  !

Des créneaux spécifiques pour la vaccination

L'équipe du SPS s'est réorganisée pour proposer en plus de ses consultations habituelles, des consultations dédiées à la prévention et à la vaccination contre la variole du singe. 
200 doses de vaccin ont été reçues cette semaine pour répondre à la demande.
L'équipe vous reçoit au 8/10 rue de Valmy à Lille, du lundi au vendredi, de 8h30 à 19h.
Pour prendre rendez-vous : 03 59 73 69 80 ou sps-lilleconsultation@lenord.fr
Un créneau exceptionnel avec ou sans rendez-vous est proposé avec le soutien de la ville de Lille ce samedi 6 août de 9h à 17h 

Crédits photo : Département du Nord, P. Houzé

Pour aller plus loin