JEUNESSE ÉDUCATION , FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
20 novembre 2020

Une nouvelle feuille de route pour la protection de l'enfance dans le Nord

Le 16 novembre, le Conseil départemental a adopté une nouvelle feuille de route pour la protection de l'enfance. 25 millions d'euros par an seront mobilisés en faveur des enfants et de leurs familles, avec la participation de l'État.

Sur la base des priorités identifiées par les services et les élus départementaux, des concertations partenariales opérées début 2020 et des récentes recherches portant sur la protection de l’enfance, le Département du Nord a établi une feuille de route en faveur de la protection de l’enfance.

Son objectif : placer l'enfant au cœur des priorités du Département, en se centrant sur ses besoins et proposer une véritable trajectoire stratégique à tous les acteurs de la protection de l'enfance.

Si les projets innovants déjà engagés sont confortés, de nouvelles réponses sont également impulsées en associant davantage l'enfant lui-même, son environnement familial et l'ensemble des acteurs institutionnels. 

De nouveaux moyens pour un Département pionnier

Afin d’obtenir les financements nécessaires à la mise en œuvre de ces nouvelles actions, le Département du Nord a contractualisé avec l’État dans le cadre des stratégies nationales de lutte contre la pauvreté et de prévention et de protection de l’enfance.

Cette feuille de route départementale ambitionne de faire du Nord un Département pionnier en matière de protection de l'enfance

Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord

Plus de 25 millions d’euros soutiendront chaque année les mesures de cette feuille de route, avec le soutien de l'État.

Du tout-petit au jeune adulte, un accompagnement dans tous les moments-clés

La vie d’un enfant comporte des moments-clés déterminants pour sa construction personnelle, le développement de ses capacités, son bien-être et son épanouissement.

Pour répondre aux besoins spécifiques des tout-petits, le Département va développer la prévention précoce, en renforçant les visites à domicile et les actions collectives autour de la naissance et en multipliant les entretiens prénataux précoces.

Des moyens sont également mobilisés pour la construction d’interventions spécifiques en cas de placement, comme l’expérimentation de prestations de soutien aux assistants familiaux pour l’accueil des enfants de 0 à 3 ans.

Des réponses adaptées seront mises en place pour prendre en compte la vulnérabilité des très jeunes enfants, notamment en cas de violences familiales.

Favoriser la participation de l'enfant...

La plupart des témoignages de jeunes accompagnés par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) montrent combien il est difficile pour l’enfant de comprendre le sens des décisions qui sont prises pour lui, d’être entendu dans ses attentes, sa détresse parfois.

Le Département met donc en œuvre les conditions d'une prise en compte réelle de la parole et du vécu de l’enfant, en favorisant leur participation tout au long de leur parcours :

  • systématisation de l’information sur leurs droits
  • accès à leur dossier
  • association au choix de leur référent
  • évaluation du bien-être de l’enfant lors des bilans de santé
  • réalisation des albums de vie avec les assistants familiaux etc.

... et préparer son autonomie

À tout âge, de nombreux jeunes Nordistes confiés à l’ASE se trouvent dans une situation alliant précarité économique, isolement affectif et manque de perspectives.

Pour mieux les accompagner vers l’âge adulte et sécuriser leur parcours, le Département prévoit de développer très tôt les liens affectifs de l’enfant, soit en prenant appui sur des personnes qu’il aura identifiées comme ressources, en favorisant le parrainage, l’adoption simple.

Une attention particulière sera portée aux moments-clés que sont le premier accueil et le retour de placement.

Sur le terrain : une nouvelle organisation pour accompagner les professionnels 

Par leurs observations et leurs évaluations, les professionnels de la protection de l’enfance ont largement contribué à améliorer la réponse apportée aux enfants et à leur famille.

Aujourd’hui, le Département va plus loin en adaptant son organisation. Ainsi, les responsabilités des différents métiers de la protection de l’enfance seront clarifiées, la coopération pluridisciplinaire renforcée, le soutien et la formation aux agents de terrain intensifiés.

Par ailleurs, la coopération avec d’autres acteurs institutionnels de la protection de l’enfance, comme l’État, la Caisse d’Allocations familiales ou l’Agence Régionale de Santé, est aujourd'hui renforcée pour mettre en place des interventions précoces et concertées. Un projet de crèche de prévention précoce est par exemple à l’étude.

Des lieux d'accueil adaptés et rénovés avec la Banque des Territoires

Le Département du Nord a engagé récemment un audit immobilier de près de 200 Maisons pour l'enfance. Co-financé par la Banque des Territoires jusqu’à 500 000 euros, cet audit permettra d’établir un programme pluriannuel de rénovation et d’adaptation des structures d’hébergement des mineurs, afin d'offrir aux jeunes Nordistes un cadre de vie de qualité.

Pour aller plus loin

Retour au sommet