AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE , ENVIRONNEMENT | TOUT LE DÉPARTEMENT
9 décembre 2019

Une charte pour des rapports apaisés entre agriculteurs et riverains

Cette charte de bon voisinage fixe des objectifs en matière d'utilisation de produits phytosanitaires dans le Nord. Une étape importante pour rassurer les riverains et permettre aux exploitants de travailler sereinement.

Des arrêtés, pris récemment par des élus locaux pour interdire l'épandage à proximité des habitations, ont mis en lumière l’inquiétude d'une partie des riverains de ces terres agricoles.

Prévue par la loi EGalim (pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous), cette charte départementale a précisément pour objectif de " favoriser le dialogue entre les agriculteurs et les particuliers ", expose Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord.

De gauche à droite, Patrick Valois, vice-président du Département du Nord en charge de la ruralité et de l’environnement, Luc Waymel, Président de l’association des Maires ruraux du Nord, Nicolas Ventre, secrétaire général adjoint de la Préfecture du Nord, Marie-Sophie Lesne, vice-présidente de la Région et de l’association des Maires du Nord, Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord, Christian Durlin, Président de la chambre d’agriculture 59/62.
De gauche à droite, Patrick Valois, vice-président du Département du Nord en charge de la ruralité et de l’environnement, Luc Waymel, Président de l’association des Maires ruraux du Nord, Nicolas Ventre, secrétaire général adjoint de la Préfecture du Nord, Marie-Sophie Lesne, vice-présidente de la Région et de l’association des Maires du Nord, Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord, Christian Durlin, Président de la chambre d’agriculture 59/62.

Sous l’égide de l’Etat, Région, Département, association des Maires ruraux du Nord, association des Maires du Nord et chambre d’agriculture 59/62 ont formalisé à travers cette charte leurs engagements mutuels lundi 9 décembre, à Lille.

La profession relève le défi environnemental, mais nous avons besoin de sérénité pour aborder ces questions ", estime Christian Durlin, Président de la chambre d’agriculture 59/62. " Il ne faut pas discréditer une profession engagée dans l’amélioration de ses pratiques ", abonde Jean-René Lecerf.

Pour accompagner cette transition agro-écologique, le Département financera des plantations, notamment des haies de protection entre les champs et les habitations. Cet engagement est l’une des mesures du plan Nord durable, adopté par l’assemblée départementale le 18 novembre dernier.

Une haie bocagère dans l'Avesnois
Une haie bocagère dans l'Avesnois

Afin d'assurer le suivi de l’application de cette charte, les acteurs seront réunis régulièrement, à travers des cellules de dialogue. " C’est une démarche partenariale et exemplaire, qui va au-delà du respect de la réglementation en vigueur ", note Nicolas Ventre, secrétaire général adjoint de la Préfecture du Nord.

Le Nord compte 6 750 exploitants (pour moitié des éleveurs) qui couvrent 62% de la superficie du territoire. L’activité agricole génère 57 000 emplois directs et indirects.

Pour aller plus loin