CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
7 septembre 2022

Un jour, une œuvre : chapiteau à buste de Junon

Au Forum antique de Bavay, vous découvrirez peut-être ce magnifique sommet de chapiteau de style corinthien où figure le buste de la déesse Junon. Cette œuvre, qui a été prêtée pendant quatre mois au Louvre-Lens pour son exposition "Rome, la cité et l’empire", est de retour à Bavay.

Ce sommet de chapiteau appartient à une série de découvertes lapidaires faite dans le jardin du collège des Oratoriens dans les années 1710. Avec lui a été également mis au jour un chapiteau à buste masculin, figurant vraisemblablement Jupiter, malheureusement détruit en 1944.

Le chapiteau engagé (c'est-à-dire partiellement intégré dans la maçonnerie sur laquelle il s'appuie) est de style corinthien. Les crosses et les hélices, derrière le buste, sont dissimulées par des calices à lobes d’acanthes découpés en cinq ramifications. Pour retrouver le chapiteau complet il faut y ajouter un second bloc inférieur orné d'une ou deux couronnes d’acanthes.

Illustration
Proposition de restitution du chapiteau complet.

Le buste féminin représente certainement Junon, reconnaissable à son voile – insigne des femmes mariées –  et surtout à son sceptre. Celui-ci indique son rang supérieur et pourrait même figurer un coucou lacunaire à son extrémité. L’expression est travaillée dans le sens d’une extrême sévérité : légèrement penchée, le buste domine le spectateur et lui jette un regard tenant du fulgor oculorum, qu’on peut traduire par "l’éclat des yeux".

Ces éléments de style et d’iconographie proposent une datation dans la fin de la seconde moitié du 2e s. après Jésus-Christ. L’association avec le chapiteau à buste de Jupiter a rapidement conduit à une identification de la décoration du temple vers la fin du 2e siècle après Jésus-Christ, ce que les recherches les plus récentes du Forum antique de Bavay et du Service Archéologie et Patrimoine du Département tendent à confirmer.

On notera également deux choses essentielles. La faible représentation des chapiteaux à buste en série et engagés dans le nord-est des Gaules, alors que la majorité correspond à ces colonnes libres, supportant parfois un groupe statuaire. Et l’association entre Junon et Jupiter, qui ne comprend pas Minerve pour constituer leur trio de divinités appelée "triade capitoline". Elle est assez caractéristiques des pratiques religieuses des régions proches du limes rhénan (la frontière de l'Empire romain et de la Germanie).

Illustration
Le chapiteau à buste de Junon au Forum de Bavay. Fait de calcaire, il date de la fin du 2e siècle après Jésus-Christ.

Crédits photo : Forum antique de Bavay. Dessin Assisté par Ordinateur : Marie-Laure Michel, Pierre-Antoine Lamy, Forum antique de Bavay.

Pour aller plus loin