CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
20 janvier 2023

Quand de Gaulle passait à table, le soir de la réconciliation franco-allemande

Il y a 60 ans, Charles de Gaulle scellait avec son homologue allemand la réconciliation de la France et de l'Allemagne. L'occasion pour le Général de réunir toute sa famille lors d'un dîner mémorable. Explications.

Le 22 janvier 1963, le traité de l'Elysée a posé les bases de la grande réconciliation franco-allemande. Les signataires ? Le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer qui se sont rencontrés 15 fois entre 1958 et 1963.

En effet, peu après son retour au pouvoir en 1958, de Gaulle convie Adenauer dans sa résidence de Colombey-les-deux-Eglises. Dans la continuité de la construction de l'Europe entreprise depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, et la création de la CEE (Communauté économique européenne) en 1957, de Gaulle prend le pari de la reconstruction des relations franco-allemandes.

Le Général en est convaincu : Il faut tenter de renverser le cours de l’Histoire. Il doit en être fini à jamais de l’hostilité d’autrefois. 

Réunion familiale autour de la table

Le soir même de la signature du Traité, Charles de Gaulle avait convié sa famille pour un dîner, plus que parfait. Le couple de Gaulle avait pour principe de recevoir une fois par an les membres de la famille à l’Elysée, soit dans les appartements privés, soit dans le salon Murat lorsque les retrouvailles familiales rassemblaient beaucoup d’invités.

Pour le diner du 22 janvier 1963, seuls trois neveux manquent à l'appel. Mais 37 invités ont répondu présents. Un plan de table digne de ce nom a donc été élaboré dans les règles protocolaires les plus strictes.

Illustration
Le plan de table de ce dîner, méticuleusement préparé. 

Parmi les convives se trouvent Geneviève de Gaulle, la nièce du général, et son époux Bernard Anthonioz, résistants pendant la Seconde guerre mondiale. On note également la présence des enfants et beaux-enfants du couple présidentiel. Quelques neveux et nièces (de sang et par alliance) d’Yvonne de Gaulle sont également autour de la table. 

Le Général avait-il prévu ce repas de famille de longue date, ne sachant pas qu’il tomberait le jour de la signature du Traité de l’Élysée ? Ou a-t-il intentionnellement réuni ses proches afin de chercher un peu de réconfort après une journée éprouvante ? L’Histoire ne le dit pas…

Pour en savoir plus sur les repas à l’Elysée, venez découvrir l’exposition « Madame est servie… et le Général aussi ! » à la Maison natale Charles de Gaulle.

Crédits photo : Bridgeman images – Droits réservés

Pour aller plus loin