CULTURE | CAMBRÉSIS, TOUT LE DÉPARTEMENT
27 août 2020

Patrick Montagnac : un artiste-peintre contemporain inspiré par Matisse

L' Aveyronnais d'origine est l'un des 8 artistes à (re)découvrir dans l'exposition "Tout va bien Monsieur Matisse" actuellement présentée au musée du Cateau-Cambrésis. Pour l'occasion, il a tout spécialement créé 4 toiles monumentales. Rencontre.

Âgé de 56 ans, Patrick Montagnac a embrassé une carrière de pilote d'avion avant de devenir artiste-peintre. Sa renommée dépasse aujourd'hui largement nos frontières et c'est en hommage au maître nordiste de la couleur né il y a 150 ans au Cateau-Cambrésis que le musée départemental l'a invité à créer de nouvelles œuvres.

Dans toutes mes toiles, il y a de la dynamique explique l'artiste. Et ça tombe bien ! Car les 4 œuvres créées pour l'exposition sont monumentales et sur de tels formats, on ne gère que de l'énergie. Un choix qui s'est imposé à lui dès la visite de la salle où les toiles sont aujourd'hui présentées.

Quand il était pilote, Patrick Montagnac a fait l'expérience des grands voyages et découvert la Terre vue du ciel. Depuis, il travaille beaucoup sur les territoires et les îles.

Pour "Tout va bien Monsieur Matisse", il a notamment créé "Tahiti" (150x250cm) et "Corse" (250x150cm). Pour cette dernière, il a d'abord travaillé au fusain.

Quand je pose le béton sur la toile, c'est assez grossier donc paradoxalement, il faut partir de quelque chose de très précis. Ici c'est la Corse qui vient vers nous, debout, avec tous ses symboles de beauté, d'élégance mais aussi d'énergie.

L’observation des lignes de reliefs, des côtes maritimes, ou encore du cheminement des fleuves, a conduit Patrick Montagnac à se questionner sur les notions de temps et de trace. Des interrogations que l'on retrouve dans le diptyque "Couleur du Noir" (200x760cm).

Dans ce diptyque, deux mondes ont éclos : à gauche, on a un monde assez stable, mesuré et fluide puis à droite, il y a une transformation de l'énergie à travers le prisme de la veine principale. Ce fil d'Ariane du tableau est un sablier géant qui s'égrène dans le temps. La question est de savoir s'il va s'égrener pour l'éternité et s'il s'arrêtera un jour... On n'a pas la réponse.

Quatrième œuvre et deuxième diptyque spécialement créé pour le musée : "Le Grand arbre" (200x530cm), une interprétation de la céramique réalisée par Matisse intitulée "Le platane".

Un véritable carrefour pour Patrick Montagnac qui, comme Matisse, a appris à comprendre comment est fait un arbre. Je travaillais déjà l'arbre avant de découvrir Matisse et là, c'est une rencontre artistique. J'ai conservé l'angle du platane car c'est une notion très contemporaine que je vais peut-être explorer encore.

Patrick Montagnac fait aussi le parallèle entre un homme et un arbre : des valeurs fortes qui permettent de résister au temps et de mieux se préparer à l'avenir. L'artiste, très engagé en France et au Japon pour aider des personnes confrontées à la maladie, sait de quoi il parle. Aider les autres, c'est un carburant à mon œuvre et cela lui donne tout sons sens.

Vous avez rendez-vous avec les artistes !

À l'occasion des Journées du patrimoine, les artistes de l'exposition "Tout va bien Monsieur Matisse" seront présents au musée le 19 septembre pour vous parler de leurs œuvres. Un rendez-vous exceptionnel à ne pas rater !

Crédits photo : © Paul Wagner

Pour aller plus loin