DÉCOUVRIR LE NORD | FLANDRE MARITIME
3 juin 2020

Opération Dynamo : le 4 juin 1940, Dunkerque tombe, les Alliés se relèvent

4 juin 1940. L'opération Dynamo, la plus grande opération d'exfiltrage de soldats du monde prend fin. Près de 340 000 Britanniques et Français ont été évacués alors que le dernier navire quitte Dunkerque.

Les chiffres sont astronomiques. 215 000 Britanniques et 123 000 Français auront été évacués vers l'Angleterre en l'espace d'une semaine, du 28 mai au 4 juin 1940, grâce à l'opération Dynamo. Churchill escomptait pouvoir sauver 45 000 des siens, tout au plus...

Durant tout ce temps dans la région, quelque 30 000 Français auront résisté de toutes leurs forces à l'invasion de 160 000 Allemands.

La situation n'était plus tenable, et ce 4 juin à 10 h du matin, Dunkerque tombe. La ville n'est plus qu'un amas de ruines. 34 000 combattants français sont capturés par la Wehrmacht. Mais pas que : par la même occasion l'ennemi récupère 2 500 canons, 70 000 tonnes de munitions, plus de 80 000 véhicules militaires, et le carburant qui va avec.

Cependant, l'histoire retiendra la date du jeudi 4 juin 1940, comme point d'orgue de l'une des actions les plus brillantes de la seconde guerre mondiale, encore appelée aujourd'hui le "miracle de Dunkerque". 

Dunkirk

Cette histoire, vous pouvez, bien sûr, la retrouver au travers du film de Christopher Nolan, Dunkirk, mais aussi en visitant le site mémorial de Dunkerque.

On peut également se souvenir de cet épisode avec la présence de nombreuses épaves des plus de 200 bateaux coulés, sans compter les 140 Little ships (petits bateaux) perdus en mer. 

Des épaves encore visibles

Epave de bateau<br>

Lors des grandes marées, les épaves se dévoilent : sur la plage de Zuydcoote, c’est une page de l’histoire de la seconde guerre mondiale qui se dessine avec, entre autre, l’épave du Creasted Eagle, bateau à vapeur anglais qui participa à l’opération Dynamo…

2 semaines plus tard, depuis Londres, le général de Gaulle lance sur les ondes son appel à résister. Mais cela est une autre histoire...

Crédits photo : Office de tourisme de Dunkerque

Pour aller plus loin