JEUNESSE ÉDUCATION | VALENCIENNOIS
7 juillet 2022

L'internat d'excellence du collège Chasse Royale bientôt prêt à accueillir les élèves

À Valenciennes, au collège Chasse Royale, ce sont les derniers jours de travaux dans l'internat d'excellence qui pourra accueillir, chaque année, 40 collégiens dans ses locaux lumineux, confortables et douillets. Les premiers élèves arriveront en août.

Une allure géométrique à l'extérieur de l'internat d'excellence de ce collège de Valenciennes. Nous avons voulu créer une unité avec les bâtiments existants, souligne Antoine Guffroy, architecte de l'agence Alzua+. Une atmosphère chaleureuse à l'intérieur.

Une immense salle commune baignée de lumière accueillera bientôt les élèves à chaque fois qu'ils franchiront le seuil de l'internat. Des tables octogonales attendent déjà qu'ils prennent leur goûter, s'arrêtent pour une discussion, pour des jeux, pour les moments joyeux. Derrière un passe-plat, un espace cuisine leur permettra ces moments de convivialité.

  • 1/3
  • 2/3
  • 3/3

Pour le confort des aller-retours entre la maison et l'internat, un espace pour la bagagerie et une laverie ont été prévus également au rez-de-chaussée. Pour la détente, une salle remplie de blocs de canapés modulables, un coin télé et informatique. Pour la santé, une infirmerie. Et pour les devoirs, plusieurs salles de travail collectif.

Un étage pour les filles, un autre pour les garçons

Des escaliers et un ascenseur donnent accès aux étages. Les filles dorment au premier, les garçons au second. Chaque chambre est prévue pour accueillir trois collégiens. Chacun dispose d'un lit, d'une table de chevet, d'une armoire et d'un bureau s'il veut travailler sur place plutôt qu'au rez-de-chaussée.

Chaque étage dispose d'une chambre pour le maître d'internat et d'une chambre accessible aux collégiens à mobilité réduite. Ces dernières sont aménagées exactement de la même manière que les autres chambres. Seulement, elles n'abritent que deux lits pour laisser plus d'espace de circulation.

 Nous nous sommes assurés qu'il y ait le minium de déperdition thermique , détaille Jean-François Lecorche, directeur des travaux de Dalkia. L'internat d'excellence fonctionne en chauffage basse température. On chauffe tout le bâtiment avec l'équivalent de ce qu'il faut en chauffage classique pour une grosse maison , ajoute-t-il. 

23 premiers internes

Les premiers élèves arriveront le 31 août, précise Virgine Deloffre, adjointe gestionnaire du collège. Ils seront 23 cette année. Ces collégiens viennent en majorité du Valenciennois, mais une élève vient de plus loin, du Pas-de-Calais, attirée par tout ce que le collège mettra à sa disposition. 

Un internat d'excellence n'est pas un internat élitiste, prévient Hervé Legrand, le principal de l'établissement. Ce label a été obtenu parce que le collège est en pointe en matière d'enseignements numériques. Les enseignants et les élèves ont ici à leur disposition des ordinateurs portables, mais aussi des vidéoprojecteurs interactifs, des drones, des casques de réalité virtuelle, des imprimantes 3D, une découpe laser jet d'eau... 

Le collège dispose d'un second atout d'excellence : l'ouverture lors de cette rentrée d'une section internationale britannique qui permet aux élèves de décrocher le diplôme national du brevet option internationale et d'intégrer, ensuite, la section internationale du lycée Wallon. Nous espérions 4 à 6 élèves pour cette première année, nous en avons 7, se félicite Hervé Legrand.

Vers un nouveau nom pour le collège

Le collège Chasse Royale a été construit au début des années 70 mais n'avait jamais été rénové depuis. Le changement va bien au-delà de la réhabilitation. Il permet aux collégiens de travailler différemment. C'est un superbe outil qui est mis à leur disposition, confie Marie Cieters, vice-présidente du Département en charge de l'Éducation et des collèges.

Le Département, pour arriver à ce résultat, a investi 14,5 millions d'euros. L'Agence nationale de rénovation urbaine a apporté une subvention de 2,5 millions d'euros, le plan France Relance de 1,6 million, le Fonds européen de développement régional de 610 000 euros.

Nous voyons à travers tous ces changements l'occasion de changer l'appellation du collège, annonce Hervé Legrand. L'établissement pâtit de la mauvaise réputation qu'a pu avoir le quartier de Valenciennes du même nom. Les professeurs et les collégiens ont été consultés. Les écoliers de CM1 et CM2 de Valenciennes aussi. Trois noms ont émergé : Joséphine Baker, Frida Kahlo et Louise de Bettignies. La franco-américaine est arrivée en tête. Son nom sera proposé aux élus départementaux en septembre.

Un studio d'enregistrement !

Les travaux s'achèvent à l'internat mais se poursuivent jusqu'à la fin de l'automne dans le reste du collège. Dans le bâtiment D, une salle mutualisée voit le jour. C'est la troisième de l'établissement qui comptent 320 collégiens. La 1ère est tournée vers la technologie, la 2e vers les sciences et les arts. Cette dernière sera dédiée aux langues et humanités. Elle disposera d'un studio d'enregistrement, indique Hervé Legrand. Les enfants pourront s'entendre, se voir, se corriger. C'est important pour la préparation des oraux, pour faciliter la prise de parole mais aussi pour leur construction en tant que citoyen.

Pour aller plus loin