AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE, ENVIRONNEMENT, DÉCOUVRIR LE NORD | CAMBRÉSIS, AVESNOIS
19 juillet 2021

Les bateaux sont de retour sur le canal de la Sambre

Après 15 ans d'interruption, le trafic fluvial a pu reprendre son cours sur le canal de la Sambre à l'Oise sous l'impulsion de Voies Navigables de France. Mille plaisanciers sont attendus dès cet été, ouvrant de nouvelles perspectives touristiques.

Traversant la Belgique et les départements du Nord et de l'Aisne, le canal de la Sambre à l'Oise est l'itinéraire le plus court pour rejoindre le bassin parisien. Version touristique et bucolique du futur Canal Seine Nord Europe, il est l’une des portes d’accès pour les plaisanciers hollandais et belges en transit vers d’autres régions françaises.

En raison de l’état dégradé des ponts-canaux de Macquigny et Vadencourt, dans l'Aisne, cet axe était fermé depuis 2006. Il est à nouveau opérationnel.

Des travaux d'envergure

En 2019, Voies Navigables de France (VNF) a entrepris un vaste programme d'investissements pour remettre à neuf le canal. 

Les pont-canaux de Macquigny et Vadencourt ont été démolis puis reconstruits. Vingt-cinq écluses ont également été rénovées, depuis celle du Gard à celle d’Origny-Sainte-Benoîte.

Grues en action devant un pont-canal.
Travaux sur le pont-canal de Macquigny dans l'Aisne.

Des opérations de dragage (extraction de sédiments) ont été menées pour assurer un mouillage de 1,60 m aux bateaux de plaisance. Autre intervention nécessaire : l'arrachage de l'hydrocotyle, une plante qui peut pousser jusqu'à 10 cm par jour et empêche les bateaux de circuler.

Le montant global des travaux s’élève à 23,5 millions d’euros, cofinancés par VNF, le contrat de plan État-Région Hauts-de-France et le Département de l'Aisne.

Une gestion partagée du canal 

Le canal rouvert, sa gestion est désormais assurée collectivement entre l’État, VNF, le Département du Nord et sept intercommunalités : 

  • la communauté d’agglomération de Maubeuge Val-de-Sambre ;
  • la communauté de communes du Pays de Mormal ;
  • la communauté d’agglomération du Caudrésis-Catésis ;
  • la communauté de communes Thiérache Sambre & Oise ;
  • la communauté de communes de la Thiérache du Centre ;
  • la communauté de communes du Val de l’Oise ;
  • la commu­nauté d’agglomération Chauny-Tergnier-La Fère.

Les dépenses de fonctionnement et d’exploitation sont estimées à 2,3 millions d'euros par an.

Le Département du Nord et les 7 intercommunalités financeront ces investissements à hauteur de 846 000 euros par an pendant vingt ans.

Sous l’impulsion de l’association Réussir notre Sambre, l'objectif est de s'appuyer sur ce canal pour redynamiser le potentiel touristique de la Sambre, pour générer des retombées économiques sur le territoire.

Mille plaisanciers sont d'ores et déjà attendus cet été.

Le canal Sambre à l'Oise en quelques chiffres

124 kilomètres de long entre les communes de Jeumont et de Tergnier
47 écluses : 12 sur le versant Sambre et 35 sur le versant Oise
Les bateaux ont un gabarit Freycinet de 38,5 m x 5,05 m

Crédits photo : Département du Nord -P. Houzé, Voies Navigables de France

Pour aller plus loin