EMPLOI | FLANDRE MARITIME, TOUT LE DÉPARTEMENT
28 juin 2021

L'emploi transfrontalier, une opportunité à saisir

Michèle Joos vit à Bray-Dunes mais travaille pour une entreprise basée à Ostende. Accompagnée par le Département, cette ancienne allocataire du RSA a profité du dynamisme du marché du travail belge pour retrouver un emploi. Rencontre.

Depuis le début de l'année, Michèle Joos a retrouvé le sourire. Elle travaille comme secrétaire et fixe les rendez-vous d'un commercial au sein de la société Transport Care, basée sur la côte belge. Son contrat vient d'être prolongé jusqu'à la fin de l'été.

Quel a été votre parcours ?

Michèle Joos : J'ai exercé pas mal de métiers différents. J'ai travaillé dans le secteur informatique, à l'office de tourisme de Dunkerque, ou encore au terminal méthanier de Gravelines. Mais quand on a plus de 50 ans, on se sent un peu oubliée… On a un savoir à transmettre mais l'impression que ça n'intéresse personne.

Et pourtant, j'en ai envoyé des candidatures ! Je commençais vraiment à me décourager quand j'ai été contactée par Mme Swal, l'une des conseillères emploi transfrontalier du Département. Elle a trouvé mes coordonnées dans le fichier des allocataires du RSA.

Comment le Département vous a-t-il aidé ?

Michèle Joos : Mme Swal m'a parlé du dispositif "En avant". C'est un projet européen auquel participe le Département. Il permet notamment aux allocataires du RSA de bénéficier d'un accompagnement sur-mesure pour trouver du travail en Flandre occidentale. 

Mme Swal m'a mise en contact avec des agences d'intérim belges. Ensuite, elle m'appelait régulièrement pour savoir si j'avais des réponses, mais aussi pour prendre de mes nouvelles. Ça m'a fait du bien parce qu'avant, je me sentais un peu seule dans mes démarches. Grâce à elle, j'ai également bénéficié d'une aide pour avoir une voiture

Etre accompagnée et pouvoir à nouveau travailler, ça a reboosté ma confiance en moi. 

Michèle Joos

Aujourd'hui, même si j'ai retrouvé un emploi, Mme Swal est toujours présente. Je sais que je peux l'appeler si j'ai un problème ou un petit coup de mou ! Il m'arrive aussi de lui envoyer des personnes qui sont en recherche d'emploi.

Travailler en Belgique, ce n'est pas compliqué ?

Michèle Joos : Si vous êtes motivé et enthousiaste, il faut se lancer. Mme Swal travaille avec la Maison de l'Europe à Dunkerque qui propose des ateliers d'acculturation au travail en Flandre occidentale et même une petite formation de base au néerlandais. Et je vous garantis que même si vous ne savez dire que quelques mots, ça fera extrêmement plaisir à vos collègues ! Il faut aussi être ponctuel, c'est important chez nos voisins belges. 

Pour le moment, je suis à mi-temps mais bien contente d'avoir un emploi. J'aime mon travail et mes collègues. Et comme on me confie de plus en plus de tâches, j'espère bien décrocher un CDI avec des heures en plus !

Pour aller plus loin...

Pour vous accompagner dans votre projet professionnel en Belgique ou simplement vous renseigner sur les opportunités, deux conseillers emploi transfrontalier sont à votre disposition dans les Maisons Départementales Insertion et Emploi (MDIE).
MDIE de Roubaix : +33 (0)3 59 73 07 30 / cet.metropole@lenord.fr
MDIE de Dunkerque : +33 (0)3 59 73 44 00 / cet.flandres@lenord.fr

Crédits photo : Ph. Houzé

Pour aller plus loin

Retour au sommet