CULTURE , DÉCOUVRIR LE NORD | CAMBRÉSIS
3 juillet 2020

L'échauguette de l'Abbaye de Vaucelles révèle ses secrets

Comment l'échauguette, dernière tour de guet de l'enceinte qui entourait l'Abbaye de Vaucelles, a t-elle été construite ? Un secret dévoilé grâce au diagnostic archéologique des équipes du Département, avant des travaux prévus cet automne.

Elle semble bien seule, perdue au milieu des champs...

Et pourtant l'échauguette, ancienne tour de guet érigée à la fin du Moyen-Âge, faisait partie du mur d'enceinte de 9 kilomètres destiné à signaler le domaine de l'Abbaye de Vaucelles et à le protéger des incursions.

Des tours de guet d'origine, seule subsiste celle-ci près de Les Rues-des-Vignes, classée monument historique en 1987 et aujourd'hui propriété du Département du Nord.

Un diagnostic archéologique pour percer ses mystères

À vue d’œil, impossible de faire le lien entre cette tour et l'Abbaye cistercienne de Vaucelles, située à 2 kilomètres.

L'objectif de ce diagnostic est de faire parler la terre pour restituer l'échauguette dans son contexte d'origine, explique Patrice Herbin, responsable du service archéologie et patrimoine du Département du Nord. La tour est enfouie sous un talus que nous avons enlevé pour retrouver ses fondations. 

Un travail minutieux qui a permis de mettre au jour le soubassement de la tour, constitué de trois assises en grès, un matériau solide et résistant.

C'est vraisemblablement à la base de ces assises de grès que se trouvait le niveau de circulation au pied de l'enceinte, précise Patrice Herbin. On accédait à la porte de la tour située à trois mètres par un escalier. 

Le tracé du mur d'enceinte, en revanche, garde ses mystères. Nous n'avons pas retrouvé de traces du mur. Seules subsistent des traces du blocage interne du mur, là ou se situait l'escalier.

C'est sur la base de ce diagnostic et de plans anciens que pourront démarrer les travaux de mise en valeur du site. 

Nous avons réalisé ce diagnostic préventif avant le lancement des travaux, en adressant une demande à la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Ce que nous avons trouvé permettra aux entreprises d'aménager le site dans le respect de la vérité scientifique

Patrice Herbin, responsable du service archéologie et patrimoine, Département du Nord

Des travaux de mise en valeur cet automne

Pour permettre au public de comprendre à quoi servait l'échauguette et comment elle était reliée à  l'abbaye, des travaux d'aménagement sont prévus cet automne.

Des supports pédagogiques expliqueront le contexte historique. Le soubassement en grès sera restitué. La tour elle-même sera consolidée et ses pierres restaurées.

Les abords du site seront également aménagés pour faciliter son accès et les visites.... et rompre ainsi l'isolement de la belle tour endormie.

Pour aller plus loin