AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | MÉTROPOLE
19 octobre 2020

Le foyer "l'Arbre de Guise" fier de son jardin partagé

Un jardin dans un foyer pour personnes en situation de handicap : c'est une évidence, et pourtant il fallait y penser ! Car celui-ci n'est pas vraiment comme les autres.

La cinquantaine de résidents du foyer de l'Arbre de Guise est ravie de son jardin partagé. Cet espace aménagé peu à peu depuis 2017 leur apporte de la distraction, de l'utilité et beaucoup de sérénité.

Damien et Thierry sont affairés à pailler les parcelles fraîchement aménagées. Un peu plus loin, Christine cueille quelques fleurs... Les graines germent de-ci de-là et les différents potagers laissent entrevoir leurs premiers légumes. En cours d'aménagement, ce jardin est leur fierté, créée de toutes mains.

Comme à la maison

Ici c'est leur lieu de vie, on voulait qu'ils se sentent comme chez eux , raconte Antoine Seguin, éducateur au foyer de l’Arbre de Guise de Seclin. Alors, pour faire adhérer les résidents au projet de jardin partagé, ils ont participé à toutes ses étapes de création. L'ensemble de l'équipe du foyer s'y est mise également.

Création des plans, aménagement des différents espaces, fabrication de potagers accessibles à tous, d'une pergola,... Pour cela, ils ont bénéficié de l'accompagnement de l'association des AJOncs (Association des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés) qui œuvre sur tout le Département à faire naître des jardins et espaces partagés, en partenariat avec les porteurs de projet.

Un jardin pour créer du lien

Je suis content de voir le jardin arriver au foyer de l'Arbre de Guise, confie Serge Piens, Président du Comité de quartier Burgault. Grâce à lui, nous allons entretenir des liens entre nous tous, résidents du foyer et habitants du quartier. Le troc de plantes a déjà commencé et d'autres projets suivront bientôt. Il faut l'avouer, ce jardin est un petit poumon vert bien agréable au cœur de la ville.

Le foyer envisage même d'ouvrir son jardin aux écoles maternelles des alentours, en programmant des animations musicales ou théâtrales avec des associations. On veut faire vivre ce jardin et le rendre participatif pour nous ouvrir sur la ville et créer du lien social. L'occasion aussi de montrer aux habitants de quoi nos résidents sont capables, ajoute Pascale Aupicq, directrice du Foyer. Chaque utilisateur aura sa clé, signera la charte d'utilisation du jardin et proposera ses idées.

Des valeurs par dessus tout

Ce foyer, géré par l’ASRL (Association d’Action Sociale et Médico-Sociale des Hauts de France) a pour philosophie de porter des valeurs d'engagement et d'humanité. Et notre jardin partagé en est un parfait exemple. 

Pascale Aupicq, directrice du foyer

Accompagnés par l’association des AJOnc (Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés), l’équipe du foyer s’est même lancée dans la permaculture pour savoir quoi planter, où planter et pour bâtir un jardin qui a du sens, à toutes les saisons. Travailler au jardin confère une réelle utilité sociale à nos résidents, qui pour certains, travaillaient avant en ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail). Ils sont volontaires. Il faut même parfois les freiner à la tâche, car certains y passeraient leurs journées!, s’amuse Antoine Seguin, éducateur.

Vous souhaitez créer un jardin familial ou un espace partagé ? 

Gérés par des collectivités, associations ou collectifs d'habitants, ces jardins invitent à voir la vie autrement. Plus de 160 parcelles ont été créées depuis 2015 et 500 réhabilités avec l'aide du Département. Le dispositif de subventions "Plantation et Renaturation“ est fait pour ça ! Plus d'infos au 03 59 73 68 41

Crédits photo : Dominique Lampla

Pour aller plus loin