JEUNESSE ÉDUCATION | DOUAISIS
15 novembre 2022

Le collège du Pévèle à Orchies se met à l’énergie solaire

Après le changement de l’éclairage et la réfection de sa toiture, l’établissement orchésien a été équipé par le Département d’installations photovoltaïques. 68 panneaux précisément pour transformer les rayons du soleil en électricité.

Depuis le printemps 2022, le collège du Pévèle à Orchies produit une partie de son électricité, soit 1/12e de ses besoins, grâce à 68 panneaux photovoltaïques installés sur la toiture de l’établissement.

Dans le hall d’entrée, un tableau électronique indique en direct l’énergie produite sur le site : puissance instantanée, énergie cumulée ou encore émissions de CO2 évitées : les différentes données sont visibles du public passant à proximité.

Élèves, enseignants ou encore intervenants, désormais, personne ne peut plus ignorer que de l’électricité verte alimente les différents équipements de ce collège. 

illustration 
Marie Cieters, vice-présidente au Département chargée de l’éducation et des collèges, s'est récemment rendue au collège pour voir les installations de panneaux solaires.

Un laboratoire pour le Département

Dans le cadre de sa politique Nord Durable, le Département accompagne la maîtrise des consommations énergétiques de son patrimoine bâti et notamment des collèges dont il a la responsabilité. Le collège du Pévèle, le plus grand du Nord, est devenu, d’une certaine manière, le laboratoire de la collectivité.

Cette dernière a également procédé, l’année dernière, à l’installation de l’éclairage LED dans 45 classes du collège, et, plus récemment, à l’isolation de la toiture. L'établissement a bénéficié de ces trois programmes qui doivent permettre une réduction importante des factures d’énergie. On va donc pouvoir regarder au plus près ce qui marche et ne marche pas, et voir si on doit aller plus loin sur certaines politiques, souligne Marie Cieters.

Dans une période où tous les principaux de collèges, à l’image de Danièle Gagliardi ici à Orchies, font attention aux factures des fluides – six collèges ont déjà été équipés de panneaux solaires en autoconsommation individuelle – il faut néanmoins que les élèves puissent étudier dans les meilleures conditions possibles.

C’est la raison pour laquelle on doit être dans une maîtrise la plus fine possible. Quand on a commencé la politique Nord Durable, la situation au niveau du climat et des consommations était différente. Aujourd’hui, on se rend compte de l’importance de cette politique et de la nécessité d’aller toujours plus loin et au plus près des besoins de nos collèges, poursuit la vice-présidente.

Au collège du Pévèle, l'investissement Nord Durable de plus d’un million d’euros devrait permettre à l'établissement d’économiser annuellement près de 20% de sa facture énergétique.

Crédits photo : Ph. Houzé

Pour aller plus loin