AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | CAMBRÉSIS
16 septembre 2022

Le Canal Seine-Nord Europe, c'est parti !

Cinq ans après le "Oui au Canal" lancé par les collectivités de la région, le chantier du Canal Seine-Nord Europe a démarré. Voici les futures étapes de ce chantier d'envergure qui nous mènera jusqu'en 2030.

Le Canal Seine-Nord Europe reliera Compiègne dans l’Oise à Aubencheul-au-Bac dans le Cambrésis. Maillon central de la liaison fluviale Seine-Escaut, il traversera toute la région et permettra aux péniches à grand gabarit de circuler efficacement entre la France, la Belgique et les Pays-Bas, entre les ports du nord de l’Europe (Dunkerque, Anvers, Amsterdam…) et le bassin de la Seine.

Le futur canal, large de 54 mètres, mesurera au total 107 km de long. Une portion de 28 km traversera le secteur de l'Artois-Cambrésis, opérant au passage la jonction avec le réseau fluvial à grand gabarit du canal de la Sensée à Aubencheul-au-Bac. 

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Le Département, soutien historique de ce projet, le finance à hauteur de 217 millions d'euros.

Où en est-on ?

Dans l’Oise, au sud du tracé, les compagnons achèvent de bâtir les premiers quais. Ils commencent à construire des ponts et à aménager le nouveau lit de l'Oise sur 3,5 km. Sur l’ensemble du tracé, les équipes poursuivent leur travail : études détaillées, procédures et concertations locales progressent en vue des premiers travaux. Ils sont programmés à partir de 2024 dans le Noyonnais, le Santerre-Haute-Somme et l’Artois-Cambrésis. 

La mise en service de l’ensemble du canal est prévue pour 2030, en cohérence avec l’objectif fixé par l’Europe de concrétisation du réseau Seine-Escaut.

Que faut-il attendre dans l'Artois Cambrésis ?

Plusieurs aménagements majeurs sont prévus :

  • construction de ponts sur l'A2 et plusieurs routes départementales pour franchir le nouveau Canal Seine-Nord Europe;
  • création de 2 écluses (Marquion-Bourlon et Oisy-le-Verger);
  • comblement partiel du canal du Nord;
  • création d'un port intérieur entre Sauchy-Lestrée et Haynecourt; 

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Un projet structurant faisant la part belle à l'environnement

Pour accompagner le projet et compenser les terrains faisant partie de l'emprise du canal, plus de 1100 hectares de plantations et d’aménagements paysagers sont prévus. 450 000 arbres seront plantés sur l’ensemble du tracé.

Ils seront réalisés sur une soixantaine des sites acquis par la Société du Canal Seine-Nord Europe pour les restaurer au bénéfice de la biodiversité : zones humides, créations de mares, de prairies sèches, boisements, …

Une réelle opportunité pour l'emploi

Pour permettre aux Nordistes, et notamment aux allocataires du RSA, de profiter des retombées économiques de ce projet, les campagnes d’information sur les métiers liés au chantier se poursuivent.

Celui-ci devrait mobiliser au plus fort des opérations 6000 personnes et générer 3000 embauches. Un opportunité à ne pas manquer !

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Crédits photo : Canal Seine-Nord Europe

Pour aller plus loin