EMPLOI | TOUT LE DÉPARTEMENT
27 octobre 2021

Christian Poiret : "C'est notre devoir d'accompagner les allocataires du RSA"

Alors que la semaine Réussir sans attendre fait son retour du 15 au 19 novembre, Christian Poiret est revenu sur France Bleu Nord sur les enjeux de ce temps fort pour l'emploi des allocataires du RSA organisé avec Pôle emploi.

Du15 au 19 novembre, 15 000 allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) sont mobilisés par le Département du Nord et Pôle emploi pour la semaine Réussir sans attendre.

Ils bénéficieront d'offres d'emploi, de formation et de nombreuse aides pratiques pour faciliter le retour à l'emploi, sur la garde d'enfant ou la mobilité par exemple. Sur les 15 000 allocataires du RSA, si 2 500 retrouvent un job ou une formation, on aura gagné notre challenge , a notamment indiqué Christian Poiret au micro de France Bleu Nord.

France Bleu Nord : Quels sont les secteurs qui recrutent en ce moment et ne trouvent pas preneurs ?

Christian Poiret : Vous avez l'agroalimentaire. Vous avez l'hôtellerie qui est un secteur important, le transport. Il faudrait au moins 1 000 chauffeurs-routiers supplémentaires. Je n'oublie pas la logistique qui a des besoins et en aura encore dans les années qui viennent, mais également tous les métiers d'aide à la personne en raison du vieillissement de la population.

Je souhaite que les personnes dans le Nord puissent rester le plus longtemps possible à la maison. C'est ce qui permet d'avoir une vie beaucoup plus longue. On a vraiment besoin de ces personnes auprès de nos aînés.

Et ces 15 000 personnes qui sont au RSA ont-elles besoin du Département ? Est-ce qu'elles ne peuvent pas trouver du travail par elles-mêmes ?

Christian Poiret : On a une volonté forte de les accompagner. C'est notre devoir. C'est dans les compétences du Département du Nord. Ces personnes vont à Pôle emploi et dans les MDIE (maisons départementales de l'insertion et de l'emploi), mais on a besoin de les accompagner. Je vais vous donner un chiffre important : les 25-35 ans qui sont au RSA, ce sont 41 000 personnes qui représentent 35 000 foyers. 41 000 personnes, vous imaginez. La volonté forte du Département, c'est qu'elles ne restent pas au RSA jusqu'à 65 ans, c'est donc maintenant qu'il faut mettre toute notre énergie et tous nos moyens pour leur trouver un emploi.

C'est quoi votre objectif avec la semaine Réussir sans attendre ?

Christian Poiret : Vous savez en 2020, 1 600 allocataires ont retrouvé un emploi ou pour quelques uns, une formation durant la semaine Réussir sans attendre. Le marché actuel compte une offre importante d'emplois. Mon objectif, avec la vice-présidente Doriane Bécue, c'est qu'on soit à 2 500 personnes.

Sur les 15 000 allocataires du RSA, si 2 500 retrouvent un job ou une formation, on aura gagné notre challenge.

Donc, ce sont des jobs dating d'ampleur ?

Christian Poiret : D'ampleur, oui. Compte tenu du nombre de personnes au bord de la route, on ne peut pas les laisser comme ça pendant des dizaines et des dizaines d'années. C'est vraiment une volonté forte de mon mandat de président. C'est le point le plus important pour moi : donner la dignité à chacun et chacune de faire vivre sa famille et de pouvoir se sentir bien dans la société. J'attends de toutes les personnes qui souhaitent vraiment retrouver un job d'être au rendez-vous. 

Vous êtes allocataire du RSA et n'êtes pas encore accompagné ? Contactez-nous au 03 59 73 73 59.

Crédits photo : Photo et vidéo France Bleu Nord

Pour aller plus loin

Retour au sommet