CULTURE | CAMBRÉSIS
3 décembre 2019

Ce que le musée Matisse apporte au Cateau-Cambrésis

Avec l'exposition-événement « Devenir Matisse », le musée, fondé par le peintre en 1952, confirme son rôle de locomotive économique et touristique pour la ville du Cateau-Cambrésis.

Sur la place en face du musée, à l’heure du déjeuner, l’estaminet affiche complet. En 10 ans, Christine Blas, la propriétaire, n’avait jamais connu une telle affluence. « Le week-end de l’inauguration, j’ai servi 218 couverts et rien que le dimanche midi, j’ai dû refuser une centaine de personnes. »

À l'Estaminet du musée, Christine Blas affiche complet tous les midis.
À l'Estaminet du musée, Christine Blas affiche complet tous les midis.

La restauratrice note également plus de monde en ville « et notamment des flamands ». Pour assurer un service de qualité, elle vient d’embaucher un étudiant pour les week-ends et les vacances de Noël. 

Les groupes de touristes affluent dans les restaurants catésiens.
Les groupes de touristes affluent dans les restaurants catésiens.

« Il y a quelques jours, une japonaise a poussé la porte. Elle était en prospection pour faire venir des touristes au musée » nous relate t’elle, amusée. Le Cateau-Cambrésis, une destination bientôt connue et prisée dans le monde entier ?

Grâce au musée, les choses bougent au Cateau-Cambrésis et les gens d’ici en ont pris conscience.

Jean-Baptiste Cokelaer, pharmacien

C’est ce que semble croire le pharmacien Jean-Baptiste Cokelaer. Dans son officine située à quelques mètres du restaurant, il se réjouit également de l’impact de l’exposition, et plus généralement du musée, sur la ville et ses habitants. « Le Cateau Cambrésis va être connu partout grâce à cette expo : nous sommes même affichés dans le métro parisien ! » Est-ce que le commerçant constate des retombées directes ? « Je vois le monde dans les restaurants, mais aussi des groupes qui se promènent en ville. Grâce au musée, les choses bougent au Cateau-Cambrésis et les gens d’ici en ont pris conscience. » 

Une exposition qui démarre sur les chapeaux de roue

Même son de cloche à l’Office de tourisme, dont le standard a saturé lors du week-end inaugural. À l’accueil du musée, les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 3 800 visiteurs individuels lors des trois premiers jours et plus de 7 000 depuis le début. À titre de comparaison, en 3 semaines le musée a vendu autant de tickets qu’habituellement en 6 mois. 

L'Office de tourisme ne désemplit pas.
L'Office de tourisme ne désemplit pas.

Des chiffres remarquables pour une activité économique et touristique en hausse ressentie également à la brasserie historique de l’abbaye du Cateau. Laurent Huens, responsable du site, a reçu 110 personnes le midi du vernissage. « Nous avons accueilli la famille Matisse, les mécènes et les équipes du musée. »

Notre collaboration avec le musée ne cesse de se développer. 

Laurent Huens, responsable de la brasserie historique de l’abbaye du Cateau

Un partenariat qu’il mène depuis son arrivée dans la structure, il y a 5 ans : « Notre collaboration avec le musée ne cesse de se développer. En tant que deuxième intérêt touristique de la ville, nous bénéficions de sa belle visibilité. Nous nous envoyons régulièrement des groupes. Ce midi par exemple, les clients d’une dizaine de tables ont également visité le musée. » 

Sylvie Clerc-Cuvelier, Conseillère départementale,du canton du Cateau-Cambrésis l'affirme haut et fort : « Le musée Matisse contribue au développement économique par les emplois dérivés qu’il conditionne notamment pour le commerce local, la restauration, les cafés, l’hôtellerie, les autres équipements culturels du territoire. Le travail en réseau et la combinaison d’offres permettent des retombées sur l’ensemble du Cambrésis. »

Crédits photo : Département du Nord / Cédric Arnould

Pour aller plus loin