CULTURE, DÉCOUVRIR LE NORD | AVESNOIS
28 mars 2020

Bavay : histoire d'un forum romain, chapitre 2

Pourquoi, au cœur de l'Avesnois, un forum romain a-t-il vu le jour au début de notre ère ? C'est ce que l'on va vous raconter dans cet épisode...

L'emplacement, monumental, de la capitale des Nerviens n'est pas dû au fruit du hasard. Bavay a été choisie pour des raisons d'ordres géographiques et stratégiques.

En effet, le site se situe au croisement de 7 voies romaines. Bagacum constitue donc un noeud routier important et le point de passage obligé des légions romaines, entre le Rhin et la Bretagne, mais aussi entre le nord et le sud de l'Empire.

La plus importante voie antique était celle reliant Boulogne-sur-Mer à Cologne, construite aux débuts du règne de l’empereur Auguste.

C'est ainsi que vers 4 av. J.-C., le futur empereur Tibère, qui en route pour prendre le commandement des armées de Germanie, traverse Bavay, comme l'atteste une inscription découverte au 18ème siècle et aujourd'hui disparue, précise Véronique Beirnaert-Mary, directrice du Forum antique de Bavay.

Un âge d'or éphémère

Bagacum, fondée au 1er siècle, va connaître son apogée au second. Selon Véronique Beirnaert-Mary, on ne sait pas exactement pourquoi, mais la cité va décliner au siècle suivant. Les spécialistes avancent plusieurs raisons possibles : on sait que progressivement, des quartiers de la cité ont été abandonnés, soit par des difficultés économiques, le manque de voies fluviales, une dégradation des conditions climatique ou même des pandémies. Mais ce n'était pas le coronavirus....

Une forteresse militaire ?

Toujours est-il qu'au 3ème siècle des tensions se font jour dans tout l'Empire romain. Le forum subit des modifications architecturales, et se transforme en réduit fortifié.

Illustration

Des constructions en bois ont pu être identifiées par les fouilles archéologiques. Cette découverte pourrait laisser croire que des casernes y ont été construites. Il se pourrait dès lors que Bagacum soit devenue une forteresse militaire surtout destinée à la surveillance des voies de communication.

Dans le courant du 4ème siècle, Bavay perd son statut administratif de chef-lieu de cité au profit de sa voisine Cambrai. Après la première moitié du 5ème siècle, Bavay tombe dans l’oubli et il faut attendre le début du 10ème siècle pour voir cette ancienne capitale mentionnée à nouveau comme chef-lieu d’une prévôté, juridiction royale.

Consequor (à suivre). Ave !

Crédits photo : Département du Nord - Philippe Houzé

Pour aller plus loin