FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
7 juin 2022

Contre les violences intrafamiliales, 4 engagements forts du Département !

Le Département intensifie sa lutte contre les violences intrafamiliales en adoptant 4 mesures concrètes : des intervenants sociaux dans la police et la gendarmerie, une convention avec les pompiers du Nord, des actions de prévention et l'ouverture de maisons d'auteurs de violences.

Les violences intrafamiliales, nous sommes tous concernés. En parler peut tout changer. Une affirmation forte que partagent l’ensemble des professionnels qui soutiennent et accompagnent les victimes au quotidien.

C’est dans la transversalité et à travers les partenariats avec les autres institutions que nous obtiendrons les meilleurs résultats, explique Anne-Sophie Boisseaux, conseillère déléguée à la lutte contre les violences intrafamiliales. Quatre nouvelles mesures, votées par les élus départementaux lundi 30 mai s’inscrivent dans cet objectif, grâce à un budget en hausse de 30%. Un Revenu de solidarité active (RSA) d'urgence sera par ailleurs expérimenté dans le Valenciennois pour les victimes de violences intrafamiliales.

Premier engagement : augmenter le nombre d’intervenants sociaux dans les gendarmeries et les commissariats

Formés à ce type de violence, les intervenants sociaux reçoivent les victimes et les accompagnent tout au long de leur parcours. Le Département cofinance actuellement sept postes et nous souhaitons atteindre 18 postes à l’échelle du Nord, soit trois professionnels par arrondissement, annonce Anne-Sophie Boisseaux.

Deuxième engagement : mettre en place une convention avec les sapeurs-pompiers du Nord

Une convention avec les équipes du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du Nord sera signée prochainement. Les sapeurs-pompiers se retrouvent régulièrement face à des situations préoccupantes lors de leurs interventions. Dans chaque arrondissement, un référent fera le lien et travaillera avec les services départementaux lorsqu’une situation sera identifiée.

Troisième engagement : multiplier les actions de prévention

Parce que la prévention est l’une des clés de la lutte contre les violences intrafamiliales, le Département du Nord met à disposition dans ses lieux d’accueil un violentomètre. Il s’agit d’un outil simple et utile qui permet de savoir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas et qui mesure la violence, précise la conseillère déléguée. 

La prévention passera également par le soutien à Car’ado, un dispositif prenant la forme d’une caravane itinérante imaginé par le groupement de gendarmerie départementale du Nord. Là encore, le dispositif permet de lutter contre les violences intrafamiliales mais auprès des jeunes, collégiens et lycéens.

Le partenariat avec la SOLFA (Solidarité Femmes Accueil) est renforcé. Cette association accueille et héberge des femmes victimes de violences, souvent accompagnées de leurs enfants. Elle recevra une subvention complémentaire de 30 000 euros pour 2022, en complément de la subvention de 20 000 euros attribuée dans le cadre de la convention triennale.

Quatrième engagement : soutenir l’ouverture des maisons d’auteurs 

Pour que les victimes soient plus en sécurité chez elles, il faut plus de structures qui permettent d’extraire immédiatement les conjoints violents du domicile familial, affirme Anne-Sophie Boisseaux. Ces établissements, qui existent déjà à Lille, Douai et Valenciennes, permettent également de mener un travail de prise de conscience afin d’éviter les récidives.

Psychologues, travailleurs sociaux et contrôleurs judiciaires y assurent un suivi pour leur permettre de prendre du recul sur leurs actes. Le souhait du Département est de soutenir le déploiement de deux maisons d’auteurs par arrondissement. 

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Vous êtes victime de violence, n'attendez pas ! 

Que vous soyez victime ou témoin, en parler peut tout changer. Pour cela, composez le 39 19 (appel anonyme et gratuit accessible 24h/24 et 7j/7). Des équipes vous orienteront et vous accompagneront pour mettre fin au cycle des violences.  Signaler une situation de violence    

Crédits photo : I-Stock

Pour aller plus loin