DÉCOUVRIR LE NORD | VALENCIENNOIS
14 septembre 2021

À Sebourg, deux copines lancent un café rando

La trentaine à peine, Élodie et Élisabeth ont la tête bien sur les épaules. Ces deux amies ont décidé de changer de cap professionnel en créant dans leur village une épicerie-bar, en toute convivialité.

Ici, les enfants du village s’arrêtent pour prendre des bonbons, les villageois se posent en terrasse pour prendre une bière et les jeunes actifs viennent y chercher leurs colis. Un café multi-services au cœur du village, il fallait y penser. Dans cette commune de 2 000 âmes, Élodie et Élisabeth ont redonné vie à cette ancienne boucherie située juste derrière l’église et en profitent pour rejoindre le réseau des cafés rando.

Pourquoi s'être lancées dans l'aventure ?

Élodie : On s’est rencontrées à Décathlon où on travaillait toutes les deux dans la logistique. Une belle amitié est née. Nous avions le rêve de devenir indépendantes. On s’est dit : ça passe ou ça casse, on tente le coup ! Seules, on n’aurait pas osé mais, à deux, c’est plus rassurant et plus motivant. Même si aujourd’hui, nous avons beaucoup plus de boulot que lorsque nous étions salariées, nous sommes plus épanouies.

Pourquoi ici à Sebourg, dans ce petit village du Valenciennois ?

Élisabeth : Mes parents avaient une boulangerie dans le village, je leur donnais souvent un coup de main et je connais bien les habitants. Pour Élodie, qui vient de Douchy-les-Mines, c’est tout nouveau. Ouvrir cette épicerie-bar, c’est offrir un point de rendez-vous convivial dans le village, c’est aussi se démarquer pour apporter autre chose aux habitants.

Justement, vous avez choisi de vendre quasi exclusivement des produits locaux…

Élodie : Oui, on constate que nos clients ont changé leurs habitudes de consommation depuis le confinement. Beaucoup cherchent à consommer de plus en plus local. Nous avons fait le choix de proposer des produits que l’on ne retrouve pas en grande surface. L’occasion aussi de soutenir de petits producteurs locaux qui proposent des gaufres, du pain, des épices, des soupes, des farines mais aussi du pâté, du fromage, de l’andouillette…

Et pourquoi avoir choisi d'entrer dans le label des cafés rando ?

Élisabeth : Pour participer au tourisme local ! L’esprit café rando est convivial. Chacun raconte des anecdotes, parfois on cherche avec les gens des chemins sur les cartes, c’est amusant. Ici, il y a des chemins de randonnée autour de l’église, du château, de la cascade, du moulin… Il y a également des boucles à vélo pas loin et le tourisme équestre n’est pas en reste non plus. Nous apportons des informations aux visiteurs qui viennent de tout le département ou de Belgique. Faire partie de ce vaste réseau Café rando nous apporte aussi une plus grande visibilité.

Quel esprit voulez-vous donner au lieu ?

Élodie : C’est un lieu que l’on souhaite convivial, familial, que les gens viennent partager ici un moment entre amis ou en famille. Nous proposons des livres et des jeux de société. En fait, on veut être plus qu’un distributeur de boissons ou de nourriture, on veut que les gens se sentent bien ici, se retrouvent, créent du lien…

Pas trop compliqué de gérer le lancement d’un bar en période post-covid ?

Élisabeth : Après une année blanche, nous voulons redynamiser le village, retrouver les gens ! Élodie conserve son activité de magasinière à Décathlon pour le moment, pour laisser le temps à l’activité du café de décoller. Du coup, Élodie enchaîne quasiment deux journées de travail… Et moi je passe à plein temps sur la gestion de l’établissement, pour travailler à son agrandissement…

Avez-vous de nouveaux projets en tête ?

Élodie et Élisabeth : Oui, plein de projets ! Nous avons le projet d’ouvrir une grande terrasse à l’étage avec vue sur l’église pour offrir un deuxième espace de convivialité, surtout l’été. Nous voulons également récupérer les clefs de l’église pour pouvoir proposer des visites aux badauds. Enfin, nous cherchons à tisser des liens avec les associations locales : les dentellières, l’harmonie, la bibliothèque… Nous envisageons également d’accueillir un marché des créateurs, une expo de peinture, une journée littéraire.

84 cafés rando prêts à vous accueillir sur votre chemin

Ces établissements labellisés accueillent les promeneurs à proximité des sentiers de randonnée. En Flandres, Avesnois, Scarpe-Escaut mais aussi dans le Douaisis, la Métropole et le Valenciennois, chaque année, le réseau des cafés rando s'étend pour proposer de nouvelles adresses pour toujours plus de convivialité. 

Crédits photo : Dominique Lampla

Pour aller plus loin