CULTURE, DÉCOUVRIR LE NORD | FLANDRE INTÉRIEURE
4 août 2020

5 bonnes raisons pour découvrir le musée du Mont-de-Piété à Bergues

Nombreuses sont les raisons pour pousser les portes du musée berguois. En voici cinq, qui sauront sans nul doute vous convaincre de passer par Bergues cet été et de vous arrêter dans cet endroit savoureux qui gagne à être connu.

1. Car il s'agit du plus ancien musée du Nord...

... Qui plus est installé dans un bâtiment d’exception, à savoir l'ancien Mont-de-Piété de la ville. Classé Monument Historique en 1907, il accueille le musée depuis 1952. Le bâtiment reste un exceptionnel exemple de l'architecture civile en Flandre au 17ème siècle. Après la visite, vous pourrez faire une pause sur un des transats installés dans le square Sapelier, à l'arrière du musée, et profiter de l'exposition "De Flandre Nôtre" composée de photographies du dunkerquois Guy Gervais et de poèmes du berguois Emmanuel Looten.

2. Pour y découvrir l'histoire de Bergues

Au premier étage, une salle entière est consacrée à l'Abbaye de Saint Winoc mais aussi à l'histoire locale, et notamment les grandes fêtes organisées pour le millénaire de la ville, en 1900. Le saviez-vous ? À l'époque, 20 000 personnes ont fait le déplacement pour découvrir le cortège historique et s'amuser aux fêtes organisée pour l'occasion. Cartes postales, photographies et tableaux retracent ce moment marquant de la ville de Bergues. 

La salle présente en outre quelques vestiges provenant de l'ancienne Abbaye de Saint Winoc et des pièces d’orfèvrerie poinçonnées à Bergues.

3. Car les artistes locaux y sont représentés en nombre

À commencer par la sculpture de plâtre ayant servi d’épreuve pour la réalisation du tympan de Notre Dame de la Treille, exécutée par l'atelier du maître statuaire berguois Maurice Ringot.

Autre artiste berguois farouchement attaché à sa ville, Pierre-Antoine Verlinde, qui, avec son tableau "Le Christ et la samaritaine" (1823) évoque Bergues avec une pointe de malice en y insérant le beffroi en arrière plan. À la fois peintre et collectionneur, il légua une importante collection de dessins ainsi que trois tableaux au musée en 1877. 

Ami d'Arthur Van Hecke du Groupe de Roubaix, le peintre local Pierre Ven Grevelinge est lui aussi représenté dans l'exposition permanente avec un nu rose, ainsi que trois fabuleux portraits de pêcheurs exécutés à la fin des années 1950 : Wi'ch, Jef et Jérémie. 

  • 1/5
  • 2/5
  • 3/5
  • 4/5
  • 5/5

4. Des salles thématiques qui plairont à toute la famille

Si vous n'êtes pas habitués à fréquenter les musées, pas d'inquiétude : les collections sont exposées par thématique, ce qui permettra à chacun d'y trouver son bonheur. Peintures religieuses, portraits, natures mortes et autres scènes de genre sauront assurément séduire et interpeller petits et grands, néophytes et amateurs. 

  • 1/4
  • 2/4
  • 3/4
  • 4/4

5. Le musée accueille "Paul Charlemagne (1892-1972), L'œuvre au noir", une exposition consacrée à une figure de la peinture française

Après une formation de peintre décorateur qui l’amène à travailler pour les plus grand noms du théâtre d'avant-guerre, Paul Charlemagne entame une carrière de peintre à l’orée des années 1920. Rapidement, il s’impose comme l'un des représentant les plus notable du néo-réalisme français.

L’exposition présente une soixantaine d’œuvres couvrant les vingt premières années de sa production. Il s’agit de la toute première exposition consacrée par un musée à cet artiste.

Infos pratiques

  • Musée du Mont-de-Piété, 1 Rue du Mont de Piété à Bergues. 
  • Tarif : 4 euros.
  • Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Pour aller plus loin