FAMILLE SANTÉ, DÉCOUVRIR LE NORD | TOUT LE DÉPARTEMENT
19 mars 2020

4 000 masques made in Tourcoing pour les professionnels du Département

D'ici la fin de la semaine, les premiers masques seront livrés aux agents mobilisés pour assurer la continuité des missions départementales. Une PME tourquennoise est à pied d’œuvre pour honorer, à prix coûtant, les commandes qui affluent.

Alors qu'il commence à nous raconter la folle histoire de ces derniers jours, le téléphone de Florian Lebrun sonne. Au bout du fil, un spécialiste de la logistique qui lui confirme une nouvelle commande ferme de 100 masques, en attendant 900 autres en option.

Nous tournons à plein régime et avons même embauché 2 CDD

Florian Lebrun, co-gérant de l'Atelier de Morphéé
Un homme posant dans un atelier de confection<br>
Florian Lebrun, co-gérant de l'atelier de Morphée

Bienvenue à l'Atelier de Morphée, à Tourcoing. Ce spécialiste du matelas et de la confection sur-mesure pour l'hôtellerie a, depuis quelques jours, adapté son activité. Ici, on produira bientôt entre 500 à 700 masques en tissu chaque jour.

Dès l'annonce du confinement, nous sommes passé de 90 à 20 commandes par jour, sur notre site et sur le sites de vente en ligne. Nous avons sérieusement réfléchi au chômage partiel , se souvient le chef d'entreprise.

C'était sans compter sur quelques amis du quartier qui lui demandent des masques en dépannage, avant qu'il ne baisse le rideau. Sans compter non plus sur une commande de 4 000 masques pour les professionnels du Département du Nord.

Zéro marge

Depuis, l'atelier est donc de nouveau à flux tendus. Notre prix de vente permet simplement de couvrir les salaires et les charges , insiste Florian Lebrun. Cela nous permet de maintenir l'activité, de nombreux salariés, parmi les 21 que compte l'entreprise, y tenaient.

Les fonctions administratives et les salariés les plus fragiles travaillent depuis chez eux, comme dans de nombreuses entreprises depuis le début la crise sanitaire.

Dans la salle de confection, où les masques sont faits entièrement à la main, 1,50 mètre sépare au minimum chaque salarié. Ces derniers ont à disposition des lingettes et de l'alcool modifié pour désinfecter les plans de travail. Dans les toilettes, l'essuie-main traditionnel a laissé place en fin de semaine dernière à un sèche-main dernier cri.

Nous sommes fiers de participer à cet effort

Florian Lebrun

Ces masques 100% coton sont lavables. S'ils ne sont pas homologués, ils assurent une protection supplémentaire et utile, en complément d'un respect strict des gestes barrière.

D'autres industriels, des professionnels de la métropole et des établissements de santé s'intéressent aujourd'hui de près à cet atelier de confection qui a décidé de ne produire que pour des entreprises de la région.

Pour contacter l'Atelier de Morphée (entreprises): contact@matelas-morphee.com

Pour aller plus loin