EMPLOI | TOUT LE DÉPARTEMENT
16 juillet 2020

2500 techniciens de maintenance recrutés pour le changement de gaz

Le saviez-vous ? Dans le cadre du projet de changement de gaz, de nombreuses entreprises du secteur énergétique recrutent massivement des techniciens de maintenance. Une opportunité accessible à tous, par le biais de la formation.

Aujourd’hui dans les Hauts-de-France, 1,3 million de foyers sont alimentés en gaz basse calorie. À terme, d’ici 2029, ces clients seront alimentés par un autre type de gaz naturel : le gaz H, à haut pouvoir calorifique, en provenance de Norvège.

Pour assurer la continuité d’alimentation dans les meilleures conditions de sécurité, GRDF (Gaz Réseau Distribution France), le distributeur de gaz naturel dans l’Hexagone, doit intervenir pour régler les installations de chaque client. Des réglages qui rendent nécessaires l'intervention de techniciens de maintenance de la filière chauffagiste.

D’où un besoin en recrutement estimé à environ 2 500 techniciens pour les années à venir dans les entreprises sous-traitantes. Des inventoristes, chargés de faire le tour des domiciles pour faire le point sur les équipements concernés afin de préparer et faciliter le passage des techniciens, sont également recrutés , explique Odile Willepotte, chargée de mission à la plateforme départementale emploi et insertion professionnelle de Flandre maritime.

Une formation de 3 à 8 mois avant le CDD, voire le CDI

Ce métier est accessible à tous, il suffit d’être motivé et surtout prêt à se former , affirme Océane Rodriguez, chargée de développement Ressources humaines au GEIQ BTP (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification dans le Bâtiment et les Travaux Publics) Hauts-de-France. 

Le GEIQ BTP, mandaté par GRDF, accompagne les candidats dans leur parcours en les formant, soit via l’alternance, soit par des formations de 3 à 8 mois à l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) et au GRETA (Groupement d'établissements). Ces formations sont financées par la Région, qui anime par ailleurs le Comité local changement de gaz pour accompagner ce recrutement massif.

Nous avons anticipé les besoins des entreprises sous-traitantes , complète Odile Willepotte. Avec Pôle Emploi, le Département du Nord a ainsi pu organiser des réunions d’information et mobiliser des candidats en Flandre. 

Aujourd’hui le littoral, demain la Métropole

Localement, des entreprises recrutent encore. Certaines recherchent toujours des techniciens de maintenance car elles ont profité de cette opération pour développer leur gamme de services , ajoute Océane Rodriguez. 

Le secteur de la métropole lilloise et du Douaisis seront concernés d’ici 2025. Mais les besoins y sont déjà identifiés.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à en parler dès à présent à votre coach emploi en MDIE (Maison Départementale de l'Insertion et de l'Emploi) ou à votre conseiller Pôle emploi. Vous pouvez également vous rendre sur le site dédié du GEIQ.

Pour aller plus loin