JEUNESSE ÉDUCATION, ENVIRONNEMENT | VALENCIENNOIS
4 décembre 2021

Waziers : un restaurant étoilé au collège !

Au collège Romain Rolland de Waziers, la cheffe de cuisine Lydia Defer, aidée par son équipe, cuisine de bons petits plats aux élèves en s'approvisionnant auprès de fournisseurs locaux. Pour tout cet amour du travail bien fait, et leurs efforts en matière de valorisation des produits locaux de qualité, ils viennent de recevoir la première étoile du label "Ici je mange local". Reportage en images. [Voix off] Au menu du jour : céleri-rave bio aux raisins secs, rôti de porc à la poire confite, et gratin de potimarron bio. Voilà cinq ans que le collège de Waziers s'est lancé dans l'approvisionnement local, et aux fourneaux Lydia et son équipe s'en donnent à coeur joie. [Lydia Defer] J'adore les matières premières, j'adore les travailler, les voir, les sentir, et j'adore transmettre à mon équipe et aux enfants, mon plaisir des produits. [Voix off] Chaque midi, elle veille à proposer des repas équilibrés concoctés à partir de produits issus des producteurs du coin. Les viandes bio ont fait leur apparition dans les assiettes, tout comme le chou de Bruxelles qui semble ravir les élèves. [Yanis] Peu importe le plat qui est ici, je sais que je vais me régaler, parce que c'est bon sans être trop gras, et puis c'est très rarement deux fois le même plat. Un jour on mangera de la semoule, le lendemain des pâtes, et c'est toujours bon. [Lachoiana] Quand je vois que c'est écrit "'local" je sais que ça vient de pas loin, c'est important pour nous. [Voix off] Et pour tous ses efforts, le collège a été récompensé par une première étoile du label "Ici je mange local", un bel encouragement à continuer dans cette voie ! [Sylvain Pamart] L'étoile ça a un coté un petit peu sympathique, c'est surtout valorisant pour l'équipe qui s'investit directement, ça les valorise beaucoup, ça valorise la cantine, et au niveau des élèves le retour est plutôt positif, même très positif. Ils n'ont pas forcément conscience qu'on a encore une ferme à Waziers, ils n'ont pas conscience qu'on a des boucheries et des fournisseurs de viande localement, donc ils appréhendent un peu mieux leur cadre local. [Voix off] Et pour rien au monde la cheffe de cuisine et toute son équipe ne reviendrait en arrière, car cuisiner local, c'est ici bien plus que de la cuisine !

Pour aller plus loin