TOUS | TOUT LE DÉPARTEMENT
20 mars 2021

Le budget 2021 en un coup d'œil

Découvrez l'essentiel du budget 2021 en deux minutes.
[Musique]
[Voix off] Notre budget est le premier budget territorial des Hauts-de-France (3,3 milliards d'euros), au service de deux millions six cent mille Nordistes (Département le plus peuplé de France). En 2021, il intègre pour la première fois les effets de la crise sanitaire (la crise sanitaire a coûté au Département 67,7 millions d'euros en 2020). Le budget acte également la nouvelle donne fiscale, avec une compensation toujours partielle des sommes dues par l'État (image d'une balance avec sur un plateau, la perte d'un levier fiscal avec le transfert des produits de la taxe foncière et sur l'autre plateau, la compensation partielle par l'État du reste à charge généré par les allocations individuelles de solidarité). Mais le Département est là, cette année encore, pour protéger les Nordistes les plus fragiles, qu'ils soient âgés, le vieillissement de la population se confirme (Allocation personnalisée d'autonomie - APA - + 21,1 millions d'euros - 256 M€ au total), en situation de handicap (Prestation de compensation du handicap - PCH - 3,2 millions d'euros - 115 M€ au total) ou à la recherche d'une activité professionnelle (Revenu de solidarité active - RSA - 3 632 foyers allocataires de moins en janvier 2021). À cet égard, même si la crise a détruit des emplois, la politique volontariste du Département a permis d'en limiter les effets. Protéger, c'est aussi dégager de nouveaux moyens pour renforcer la présence humaine auprès des plus fragiles (les effectifs sont renforcés pour faciliter le retour à l'emploi, dans les services sociaux, pour la protection de l'enfance). Le Nord protège aussi votre environnement avec la dynamique Nord durable, désormais totalement intégrée à l'administration et à l'ensemble de nos politiques (20 engagements). On retiendra l'effort sans précédent sur la rénovation thermique des collèges, le développement du réseau cyclable, des espaces de nature (renforcement des espaces) ou encore la généralisation de l'approvisionnement local (intensification de la démarche). Pour soutenir l'économie et améliorer votre cadre de vie, le budget prévoit des investissements conséquents (300 millions d'euros) : sur vos routes (contournements de Valenciennes et Maubeuge, doublement de la RD 70, sécurisation des ouvrages d'art et entretien du réseau), dans les collèges (ouverture des nouveaux collèges d'Anzin et Wavrin, grands projets de rénovation et de maintenance, nouvel appel à projets pour favoriser les expérimentations et pratiques pédagogiques liées au numérique), pour les chantiers de nos communes (soutien aux projets locaux ou structurants, aide à la rénovation des voiries communales et des trottoirs), pour les établissements médico-sociaux (et les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes - EHPAD), et pour les grands projets qui permettent à nos territoires de se développer (canal Seine-Nord Europe, un projet porteur d'espoir pour le Cambrésis). La culture, durement touchée par la crise, n'est pas oubliée (soutien maintenu aux acteurs culturels, poursuite des projets de préservation du patrimoine avec la couverture du cryptoportique du forum antique de Bavay). Quels moyens d'actions ? Le Département est là avec de nouveaux moyens : une épargne consolidée par une gestion rigoureuse (25 millions d'euros nette pour continuer à innover), et une culture de la recette qui a permis d'aller chercher des moyens supplémentaires (+ 19 millions d'euros en 2021 grâce à la contractualisation, 58 millions d'euros supplémentaires ont été perçus de l'État entre 2017 et 2023 - stratégie de lutte et de prévention de la pauvreté, stratégie de la protection de l'enfance) , notamment auprès de l'État. La dette, elle, reste stable, à un niveau bas (1 176 millions d'euros), ce qui permet au Département du Nord d'envisager l'avenir avec sérénité (6,9 : nombre d'années pour désendetter le Département).
[Musique]

Pour aller plus loin

Retour au sommet