JEUNESSE ÉDUCATION, ENVIRONNEMENT, DÉCOUVRIR LE NORD | FLANDRE INTÉRIEURE
26 février 2020

Grâce à Valérie, on mange local

L'approvisionnement local se développe à vitesse grand V dans le Nord, grâce à l'implication des chefs de cuisine et des producteurs. Nous avons rencontré Valérie qui produit fromage et yaourts dans les Flandres, pour le plus grand plaisir des collégiens du secteur.
[Musique]
[Voix off] Quand la plateforme d'approvisionnement local a contacté Valérie Leroux, elle n'a pas hésité longtemps. Cette éleveuse de Bissezeele fait partie des nombreux agriculteurs nordistes engagés dans la démarche "Ici je mange local".
[Valérie Leroux, éleveuse de vaches laitières à la Ferme du Chapitre] Nous, on s'est spécialisé dans les produits laitiers, fermiers. Donc, on fait tout ce qui est yaourt, beurre, fromage, fromage blanc et fromage affiné.
[Voix off] Valérie s'est créée un véritable réseau local et pour cause, grâce à son camion frigorifique, elle livre directement ses clients : commerçants, lycées et collèges du Dunkerquois.
[Valérie Leroux] On centralise toutes nos livraisons sur trois demi-journées. On essaye de centrer un peu nos zones de livraisons pour qu'on fasse le moins de kilomètres possible.
[Voix off] Au collège Guilleminot, Didier Cordier, le chef, est fier de proposer régulièrement ces produits au menu de la cantine.
[Didier Cordier, Chef cuisinier du collège Guilleminot à Dunkerque] Ce qui m'a plus dans le local, c'est tout d'abord donner des produits de qualité aux enfants, des produits du Nord principalement. Les produits industriels, ça ne rentre plus chez moi. Je prends des yaourts exclusivement à la Ferme du Chapitre. C'est entre deux tonnes et demie et trois tonnes à l'année et puis les yaourts sont très bons, les enfants apprécient.
[Voix off] Et si les enfants aiment, ils en parlent autour d'eux.
[Valérie Leroux] Ils sont contents de goûter. Ils apprécient et après ça fait boule de neige parce qu’ils reviennent à la maison, ils parlent de nos yaourts aux parents et ils viennent nous retrouver sur le marché pour acheter des yaourts qu'ils ont mangés à la cantine. Donc, c'est vrai que ça fait plaisir.
[Voix off] Au fil du temps, une relation de confiance s'est instaurée entre eux deux. Ensemble, ils ont donc décidé d'aller plus loin dans la dimension écologique de leur démarche.
[Valérie Leroux] On essaie de faire nos yaourts en saut, en seau de 5 kg. C'est sûr que ça fait une manipulation un peu plus pour la cantine. Ils doivent mettre dans des ramequins, etc, mais, il n'y a pas tout ce qui est pot et qui ne sont pas forcément recyclés, etc : donc moins d'emballages, moins de pots plastiques.
[Voix off] Moins de plastiques et moins de déchets, c'est l'un des objectifs du Plan Nord durable, lancé récemment par le Département du Nord.
[Musique]

Pour aller plus loin