JEUNESSE ÉDUCATION | VALENCIENNOIS
15 novembre 2021

À Mortagne-du-Nord, des collégiens sensibilisés à la sécurité routière

[Voix off] Cette semaine, les 6ème et les 4ème du collège Fernig, à Mortagne-du-Nord, ont eu un cours un peu inhabituel dans leur emploi du temps. Un cours ludique et interactif dispensé par l'Association nationale de Prévention Routière, en partenariat avec le Département. [Ingrid Capouilliet] L'action est intéressante, dans le sens où on forme les usagers de la route de demain et on essaie de leur faire prendre conscience des responsabilités qu'ils ont vis à vis d'eux mêmes, mais aussi vis à vis des autres. [Voix off] Financée par le Département, cette action prend la forme d'une intervention en classe ou d'un forum avec des ateliers variés : simulation de conduite en état d'ébriété, simulateur 2 roues, réactiomètre, équipement obligatoire à vélo, ou encore test au choc, pour sensibiliser à l'importance de la ceinture de sécurité. [Thibaut] Au début, on va pas très vite, puis après, quand ça s'arrête, ça fait un super gros choc. Je mettais bien ma ceinture, mais maintenant, je vais mieux la mettre. [Noa] En fait, c'est pas un jeu de conduire. Maintenant, je sais que ma mère, quant elle nous crie dessus "Taisez-vous", je sais que maintenant, il faut peut être que j'arrête parce que elle aimerait se concentrer correctement. [Voix off] Comme Thibaut, Noa et leurs copains, des centaines d'autres collégiens vont aussi bénéficier d'une action de prévention routière dans les deux années à venir. Avec un seul objectif : faire diminuer au maximum les décès sur les routes, notamment chez les jeunes. [Mathilde Farcette] Aujourd'hui, dans les Hauts de France, on a 192 morts sur les accidents de la route. Il y a un quart des personnes qui concerne les 18-24 ans. Au collège, on n'est pas encore sur la cible des 18-24 ans. Mais nous, ce qu'on souhaite, c'est faire de la prévention. Et de manière plus générale, ils sont aussi du coup confrontés à des problématiques liées à la mobilité, avec le vélo, avec la trottinette, même en tant que piéton, avec les 2 roues, donc on essaie de couvrir tous ces champs. [Voix off] Et pour toucher tous les publics, la convention qui a été signée avec le Département prévoit aussi des interventions auprès des séniors et des personnes en situation de handicap.

Pour aller plus loin

Retour au sommet