ENVIRONNEMENT | TOUT LE DÉPARTEMENT
1 février 2022

Nos zones humides, des trésors à préserver

Elles sont partout et pourtant de plus en plus rares... Les zones humides ont une importance capitale dans la préservation de notre environnement. Le Nord se mobilise au sein de ses Espaces naturels pour les préserver.

Elles font l'objet d'une journée mondiale le 2 février, c'est dire leur importance... Cette date commémore la signature de la Convention sur les zones humides qui s'est tenue le 2 février 1971 dans la ville iranienne de Ramsar.

Mais qu'est-ce qu'une zone humide ? Des pannes dunaires de Flandres aux prairies humides de Liessies, en passant par les roselières de la grande tourbière de Marchiennes, les zones humides sont très variées et leur utilité l'est tout autant.

En 100 ans, elles ont été réduites à peau de chagrin

Étangs, marais, mares, tourbières, forêts humides... Il y a 100 ans, ces zones humides couvraient 30% de la surface de notre Département et aujourd'hui, moins de 1%... Il y a urgence à agir. Car qui dit disparition des zones humides, dit disparition des habitats de nombreuses espèces et donc disparition progressive de ces mêmes espèces.

Les services du Département gèrent une surface d'environ 950 hectares de zones humides au titre des Espaces Naturels du Nord. L'urbanisation du territoire, l'extraction de charbon, l'intensification des pratiques agricoles, l'arrivée d'espèces exotiques envahissantes, les pollutions de diverses origines ont progressivement dégradé et fait disparaître les zones humides et pourtant leur utilité est incontestable.

Damien Santer, responsable des gardes départementaux du Valenciennois-Cambrésis

Hétéroclites et tellement utiles !

Plus ou moins vastes, plus ou moins visibles, les zones humides ont un intérêt écologique certain. Elles sont de véritables éponges qui permettent d'absorber les fortes pluies, de limiter les inondations, de restituer de l'eau en période de sécheresse ou d'auto-épurer l'eau. Elles constituent également des îlots de fraîcheur pendant les canicules et puis au niveau de la biodiversité, leur richesse est incontestable. 

Avec les fortes pluies, les marais de la Marque sont par exemple régulièrement inondés , ajoute Rémy Béquart, responsable des gardes départementaux de la Métropole. Ils jouent un rôle très important d’écrêteur de crue, en accumulant l'eau en excès. L'eau retournera ensuite progressivement dans la Marque. C'est un vrai service éco-systémique que nous apportent les zones humides ici comme dans les autres espaces naturels du Département !

De par leur forte teneur en plancton et crustacés, elles contribuent également à entretenir la chaîne alimentaire et servent de haltes migratoires aux oiseaux. Lieux de reproduction, d'abri, corridors écologiques, les zones humides permettent la transition des espèces d'un habitat à l'autre. En droit national, un principe fondamental s'installe progressivement dans les logiques d'aménagement du territoire et de projet : éviter, réduire et en dernier recours, compenser les impacts environnementaux dont notamment la destruction des zones humides. C'est un grand changement ! précise Simon Feutry, coordonnateur environnement pour le Département.  

"Nous menons un combat contre leur disparition"

Limiter l'envahissement des arbres mais aussi gérer les activités humaines font partie des missions des gardes qui gèrent les différentes zones humides des espaces naturels du Nord. Nous menons un combat contre l'extinction des zones humides qui souffrent de l'équilibre naturel de plus en plus perturbé par les activités humaines. Elles se bouchent de limon et des arbres s'y implantent, notre travail consiste à les aider à se préserver, explique Damien Santer, responsable des gardes départementaux dans le bassin du Valenciennois.  

Le Département du Nord agit aux côtés d'autres acteurs pour assurer leur préservation, que  ce soit les Parcs naturels régionaux, le Conservatoire d’espaces naturels Hauts-de-France, l’Agence de l’Eau Artois-Picardie, les Voies Navigables de France, les services de l'État.

Une reconnaissance internationale

Les Vallées de la Scarpe et de l’Escaut qui font partie des 5 sites Ramsar des Hauts-de-France, reconnues Zone humide d’importance majeure, ont obtenu le label Ramsar. Ce label international récompense et valorise les actions de gestion durable. Dans le monde, 2 300 sites couvrant 240 millions d'hectares ont obtenu le label. C'est une reconnaissance de la richesse des territoires et un formidable atout pour fédérer les acteurs locaux autour de la valorisation des cours d’eau et milieux humides.

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Découvrez les zones humides

Rendez-vous dans nos nombreux espaces naturels pour découvrir les zones humides du Nord. Entre avril et décembre 2022, une centaine d'animations des Rendez-vous Nature s'y dérouleront avec des animateurs agréés. 
Le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut propose en février et mars des sorties sur le thème exclusif des zones humides, encadrées par des animateurs qualifiés (programme ci-dessous).

Sorties février-mars 2022 avec le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut (PDF - 1.27 Mo)

Crédits photo : Dominique Lampla, Cédric Arnould, Philippe Houzé

Pour aller plus loin