FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
31 mars 2020

Le CHU de Lille partage son modèle de masque lavable

Associant des tissus particuliers suivant un patron savamment étudié, ce masque lavable a prouvé son efficacité, en complément des masques homologués. Le CHU de Lille propose désormais ce modèle au profit d'initiatives solidaires.

Il porte officiellement le nom de Garridou.

Ce masque en tissu lavable et réutilisable a été développé par les équipes du CHU de Lille pour ses agents hospitaliers. Comme tous les masques en tissu, il ne remplace pas les indispensables masques homologués (FFP2 ou masques chirurgicaux), mais ce modèle précis a prouvé son efficacité d'après l'hôpital.

Masques en Nord

Il est actuellement produit en partenariat avec l'atelier textile nordiste Lemahieu et le collectif le Souffle du Nord.

Un appel aux bonnes volontés a été lancé à destination des couturiers et des couturières du département avec à la clé déjà des milliers de réponses.

Les volontaires peuvent se rendre sur le site www.des-masques-en-nord.fr et s’inscrire à la newsletter pour être prévenu(e)s si une unité de production se lance près de chez eux.

Modèle partagé

Face à une demande croissante de la part d'autres établissements hospitaliers, d'autres collectivités ou services publics, le CHU a décidé de transmettre le cahier des charges de son modèle pour favoriser des démarches solidaires :

  • en dehors de toute utilisation commerciale, le Garridou doit être fabriqué et distribué à prix coûtant à des hôpitaux ou des établissements de santé
  • le Garridou peut être produit dans le cadre d’un mécénat public ou privé, ou encore d’une opération financée par une institution, collectivité territoriale, agence ou administration

Pour recevoir ce cahier des charges, il faut :

  • télécharger l’acte d’engagement disponible sur le site www.des-masques-en-nord.fr
  • le renvoyer signé
  • le CHU transmettra le cahier des charges dans les 48 heures si la demande est validée

Ce cahier des charges ne sera pas rendu public.

Le « même » masque, réalisé avec d’autres tissus, n’aurait pas la même efficacité et pourrait même comporter des risques en procurant une fausse sensation de sécurité, précise le CHU de Lille qui insiste sur l'importance de contrôler la qualité des produits finis.

Crédits photo : CHU de Lille

Pour aller plus loin