EMPLOI , HANDICAP , SÉNIORS | TOUT LE DÉPARTEMENT
8 juillet 2020

Cinq engagements pour les Nordistes fragilisés par le confinement

Un plan d'urgence, doté de 2,5 millions d'euros, a été voté par l'assemblée départementale pour venir en aide aux publics vulnérables dont la situation a été fragilisée par le confinement.

La sortie du confinement est un révélateur de précarités connues ou plus diffuses, témoignant du décrochage de celles et ceux dont le parcours était déjà fragilisé.

Pour ces Nordistes, le Département a voté le 29 juin un dispositif d'accompagnement à la reprise progressive d'une vie quotidienne déconfinée. Plusieurs mesures d'urgence entreront en vigueur dès cet été.

1- Améliorer l'accessibilité et la visibilité des services 

Le premier accueil social inconditionnel de proximité vise à permettre à tous les Nordistes d'avoir facilement recours à leurs droits et aux services proposés pour les aider. En sa qualité de chef de file des solidarités, le Département pilote le développement du premier accueil social inconditionnel de proximité.

Il propose donc d’établir une charte du premier accueil en concertation avec les institutions et associations qui assurent un accueil social, mais aussi avec l’ensemble des partenaires et les personnes concernées.

Les signataires de la charte partageront une conception de l’accueil qui prend appui sur des valeurs et principes tels que l’écoute, l’empathie, la transparence, le respect des règles de confidentialité, les valeurs de la République et la laïcité.

2- Faciliter l'accompagnement des publics fragiles

Le service public départemental d’action sociale, plus communément appelé Service social départemental (SSD), a pour mission générale d’aider les personnes à retrouver ou développer leur autonomie de vie.

Il se compose d'assistants de service social, de conseillers en économie sociale et familiale, ainsi que de travailleurs sociaux insertion sur certains territoires. Ils accueillent les publics en grande fragilité au sein des Unités Territoriales de Prévention et d’Action Sociale (UTPAS) et les aident à surmonter leurs difficultés familiales, financières, de logement et de santé. 

Dans cette période de sortie de confinement, la mobilisation du SSD s’avère donc plus que jamais essentielle pour aider les personnes dont le parcours de vie a été fragilisé, mais aussi pour la mise en œuvre du fonds d’aide exceptionnel (lire ci-dessous). 

3- Accélérer le retour à l'emploi

Depuis 2015, le Département mène une politique ambitieuse de retour à l’emploi et d’insertion professionnelle des allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA).

Dans le contexte de sortie de confinement, cette politique va être amplifiée afin d’accompagner la relance de l’économie, d’accélérer le retour à l’emploi et de renforcer la simplification des parcours.

Parmi les mesures phares, on peut citer :

  •  le renforcement de l'accompagnement global via la mise en place de 12 binômes travailleurs sociaux/conseillers Pôle emploi supplémentaires;
  •  l’intensification de la mobilisation du CIE (Contrat Initiative Emploi) en promouvant ce dispositif auprès des entreprises;
  • le développement du dispositif "Coach IEJ" par une nouvelle campagne de communication pour les jeunes et le recrutement de 11 nouveaux coachs, dont 6 dédiés à l’accompagnement pour des jeunes de l’Aide Sociale à l'Enfance (ASE) ; 
  • l’appui au recrutement dans les SAAD (aide à l’acquisition d’un véhicule pour les allocataires du RSA recrutés et coup de pouce à l’embauche).

... et soutenir le tissu économique

Partenaire engagé aux côtés des chefs d'entreprise du territoire, le Département du Nord contribue à hauteur de 5,2 millions d'euros au fonds de soutien mis en place par le Région Hauts-de-France pour les très petites entreprises et les entreprises de l'économie sociale et solidaire.

4- Apporter une aide financière exceptionnelle

Pour répondre efficacement et rapidement aux besoins des personnes en grande fragilité, le dispositif d’aide d’urgence mis en place dès le début de la crise sanitaire va être amplifié.

Une aide complémentaire, ponctuelle et exceptionnelle, pourra être octroyée selon un principe de subsidiarité. Pour cela, un fonds spécifique transitoire sera doté d’une enveloppe de 1 million d’euros et sera opérationnel dès cet été. 

Deux axes guideront la mobilisation de cette aide préventive dans le cadre d’un accompagnement social et pour faciliter l’accès aux droits : 

  •  les besoins du quotidien (se loger, se nourrir, se soigner) ; 
  •  le soutien aux parents, notamment l’aide aux vacances, aux loisirs et au soutien scolaire.

5- Soutenir les enfants et les jeunes vulnérables

Dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le Département mobilise ses services pour lutter contre le décrochage scolaire et les inégalités numériques.

Durant la période estivale, le Département accompagne de nombreuses initiatives permettant d’assurer la continuité pédagogique et les découvertes culturelles :

  •  accompagnement de l’Éducation nationale dans les différents dispositifs qui seront mis en place dans les collèges (école ouverte, école ouverte buissonnière, accueils de loisirs studieux, colonies studieuses) ;
  •  soutien du programme « Un été pour me préparer au CP » porté par l’association Agir pour l’école qui permettra aux familles volontaires de bénéficier d’un programme de rattrapage scolaire ;
  •  proposition de "sorties découvertes" dans les équipements culturels départementaux, les espaces naturels du Nord et dans le réseau des bibliothèques de la Médiathèque départementale du Nord;
  •  organisation de "temps d’oxygénation" pour les enfants de l’Aide Sociale à l’enfance, de mini-camps au vert dans le Nord et de séjours éducatifs adaptés.

Crédits photo : Département du Nord, C.Arnould, Ph. Houzé

Pour aller plus loin