CULTURE | CAMBRÉSIS, TOUT LE DÉPARTEMENT
21 septembre 2021

À Vaucelles, une expo d'architecture pour imaginer l'avenir de l'abbaye

Intitulée "Vaucelles : régénération X", l'exposition présente le travail réalisé par des étudiants-architectes sur la restauration et la valorisation de l'abbaye de Vaucelles. Alexandre Vitel, directeur de ce site exceptionnel, nous a tout expliqué.

Un groupe d'étudiants-architectes de l’École Nationale Supérieure d’Architecture et du Paysage de Lille (ENSAP) a consacré un semestre de son année d’étude 2020-2021 à l’élaboration de projets sur le devenir de l’abbaye de Vaucelles. L'exposition est visible jusqu'au 31 octobre.

Comment est née l'idée de cette collaboration entre l'abbaye et l'ENSAP ?

Alexandre Vitel, directeur de l'abbaye de Vaucelles : Heleen Hart, architecte-enseignante à l'ENSAP, avait déjà travaillé avec l'abbaye il y a quelques années. C'est un lieu en devenir qui doit encore être restauré et valorisé : elle nous a donc sollicité dans le cadre des cours "Histoire, théories et projet" proposé aux étudiants en master.

Durant six mois, 25 d'entre eux ont réfléchi à la manière dont ce lieu pourrait évoluer. Qu'ils portent sur un seul bâtiment ou sur l'ensemble du site, tous leurs travaux sont très exigeants et intéressants.

Que peut-on voir dans l'exposition ?

Alexandre Vitel : l'ensemble des projets est présenté sous forme de panneaux et de maquettes, au rez-de-chaussée du Palais abbatial. Les propositions sont très différentes, certaines sont axées sur les jardins, d'autres sur l'élaboration d'un parcours émotionnel ou encore la construction d'une communauté productive.

Des étudiants ont proposé de créer de nouveaux bâtiments qui réinterprètent l'histoire du lieu, notamment les cloîtres aujourd'hui disparus. Une réflexion a aussi été menée sur la création d'escaliers qui permettraient d'accéder à l'ancien dortoir des moines, et donc de le revaloriser.

L'exposition donne à voir un panel de propositions qui permettent d'envisager tous les possibles, dans le respect des Monuments historiques.

La scénographie a été pensée par les étudiants de l'ENSAP, et tout le mobilier a été construit par les collègues de l'unité territoriale de Cambrai. Le résultat est vraiment beau.

Que va-t-il se passer après ?

Alexandre Vitel : cette exposition nous a donné l'occasion de réinvestir le rez-de-chausée du Palais abbatial qui n'avait pas été ouvert depuis des années. Cela permet de montrer le potentiel de ce lieu magique qui est au cœur du programme à venir de réhabilitation des espaces de visite de l’abbaye. La pierre, la brique et le métal s'y côtoient et toutes les périodes de restauration y sont visibles.

Mais "Vaucelles - régénération X" est aussi et surtout le point de départ d'une réflexion sur ce que l'on souhaite que l'abbaye devienne dans les années à venir. Une réflexion qui va être menée autour des axes sur lesquels les étudiants ont travaillé : le patrimoine, l'archéologie, la biodiversité, le paysage, la culture et le tourisme. Et ce projet, nous voulons le co-construire avec tous les acteurs du territoire, pas pour nous, mais pour le public ! Une boîte à idées physique et virtuelle est donc à sa disposition (lire encadré ci-dessous).

Vos idées aussi nous intéressent !

À l'occasion de l'exposition, l'abbaye de Vaucelles a lancé une boîte à idées sur le devenir de l'abbaye. Chacun peut déposer sa contribution dans la boite physiquement présente sur place, ou adresser un mail à abbayedevaucelles2032@lenord.fr

Crédits photo : V. Martin

Pour aller plus loin

Retour au sommet