CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
29 mars 2021

Vous aussi, semez du bonheur !

Depuis un an, nos relations sociales sont constamment entravées et chacun d'entre nous peut se sentir isolé. Et si on recréait du lien en envoyant une lettre, un dessin ou encore un poème qui seront autant de graines de bonheur ? Explications.

Souvenez-vous, c'était il y a quelques mois, en novembre 2020. Nous nous apprêtions à entrer dans l'hiver et surtout dans un deuxième confinement. Sur une idée lancée par l'association "Les rencontres culturelles en Pévèle-Carembault", les principaux partenaires du Réseau départemental de développement culturel en milieu rural décident alors de construire un projet commun autour d'une dynamique culturelle à réinventer. Et si chacun pouvait agir avec un simple courrier ?

Nous sentions qu'il y avait plein de bonnes ondes positives qui, malgré la situation, étaient là quelque part. Mais elles avaient du mal à se diffuser et à s'exprimer, raconte Damien Demeestere de l'association "Le Fil et la Guinde" implantée dans les vallées de la Lys et de la Deûle. 

Nous échangions beaucoup pour nous donner mutuellement de l'énergie et sommes tout de suite tombés d'accord pour proposer à tous les habitants un projet autour de l'art postal, poursuit Eva Mohier de l'association cambrésienne "Les Scènes du Haut-Escaut".

"Semons du bonheur" était né.

Semons tous du bonheur !

Le principe du projet est très simple : chacun laisse libre cours à son imagination pour semer ses propres graines de bonheur sous forme de dessin, de poème, de peinture, etc. Une bonne idée pour occuper petits et grands dans une période où on ne peut pas trop bouger !

Seule contrainte : la création doit tenir dans une enveloppe pour pouvoir être envoyée facilement par courrier à une association membre du Réseau départemental de développement culturel en milieu rural sur votre territoire. 

Vous pouvez aussi l'adresser à l'association dont les coordonnées* sont indiquées sur les cartes postales imprimées avec le soutien du Département pour expliquer le projet aux habitants.

Nous avons reçu beaucoup de dessins et de cartes-poèmes mais aussi des petits sachets de graines décorés, et même une nouvelle astronomique ! La créativité des habitants est impressionnante, s'enthousiasme Damien Demeestere.

Cultiver les liens inter-générationnels et entre les territoires

Une fois collectées par le Réseau de développement culturel en milieu rural, les "courriers - graines de bonheur" sont redistribués sur le même territoire ou sur un autre.

Des échanges sont déjà prévus entre le Cambrésis et le pays de Mormal, et dans le cadre du projet, l'EPIDE de Cambrai (Etablissement pour l'insertion dans l'emploi) a décidé de correspondre avec l'EHPAD de Masnières.

Quant aux nombreuses contributions d'enfants reçues dans les vallées de la Lys et de la Deûle, elles vont être "échangées" avec les graines de bonheur semées par les séniors de la Communauté de communes des Hauts de Flandres.

Sur notre territoire, il arrive aussi que nous allions directement sonner chez les gens, sans passer par une association. Quand on leur remet le courrier d'une personne qu'ils ne connaissent pas, ils sont forcément surpris raconte Eva Mohier. Mais ensuite ils sont contents et ça donne envie à certains d'envoyer aussi leur contribution.

Le Réseau n'attend désormais plus que la vôtre !

Le Réseau départemental de développement culturel en milieu rural

Initié et financé par le Département en partenariat avec des structures intercommunales, ce Réseau ambitionne de faciliter l'accès à la culture dans les territoires ruraux. Grâce à des projets culturels qui font la part belle à la présence d'artistes et à la médiation, le Réseau participe au développement d'une vie culturelle riche et ambitieuse au cœur même de ces territoires.

Crédits photo : Le Fil et la Guinde, Les Scènes du Haut-Escaut

Pour aller plus loin

Retour au sommet