AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | FLANDRE INTÉRIEURE
28 octobre 2021

Dans les Flandres, la RD 53 rénovée grâce à une technique écologique et économique

La RD 53 qui relie Hazebrouck à Hondeghem, est en cours de réfection, avec une technique innovante : le retraitement sur place des matériaux. Tout ce qui provient de la route est recyclé pour la nouvelle chaussée. Explications.

De l’avis de tous, usagers, agriculteurs, services départementaux, la route départementale 53 était fortement dégradée. C’est pourquoi il a été décidé sa reconstruction et son élargissement sur 1,6 km.

Les travaux sont en cours selon une technique datant d’une vingtaine d’années, mais très peu utilisée par les entreprises : le retraitement sur place.

De quoi s’agit-il ? Gabriel Reumaux, conducteur de travaux chez Eiffage, titulaire du marché, nous l’explique : On broie, on fractionne la chaussée, avant d’y répandre du ciment et de le compacter. Ainsi, tout ce qui provient de la route est réutilisé pour constituer le socle de la nouvelle chaussée. Il s’agit ni plus ni moins que d’un recyclage sur place, enchérit Christophe Deschuytter, chargé de mission au service Entretien et exploitation de la route du Département.

Cette technique permet :

  • une économie de consommation d’énergie 
  • moins de consommations de matières premières 
  • moins de matériaux à éliminer 
  • moins de circulation de camions et de va-et-vient.

De fait, cette technique entre parfaitement dans le cadre de la politique Nord Durable, initiée par le Département en 2019.

On considère aussi que le retraitement sur place permet une économie financière d’environ 30 % par rapport à une technique classique, ajoute Christophe Deschuytter.

En effet, ces travaux d'un montant de 518 600 euros, auraient coûté plus d'un million d'euros avec une technique classique. 

 Création d’une piste cyclable

La RD 53, dont les travaux devraient s’achever fin novembre 2021 avec la pose de l’enrobé final et le traçage de la signalétique, comprennent également la création d’une piste cyclable bidirectionnelle. 

Pour ce faire, un fossé le long de la route a été comblé et remplacé par un tuyau souterrain, destiné à recevoir les eaux de ruissellement. Ce sera un réel plus pour les usagers !

Ces travaux ont été financés par le Département, la Communauté de Communes de Flandre Intérieure (CCFI) et l'État, pour un total de 456 660 euros.

Dans le détail : 

  • Département du Nord : 190 275 euros
  • État : 152 220 euros
  • CCFI : 114 165 euros.

Crédits photo : Philippe Houzé

Pour aller plus loin