AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | MÉTROPOLE
30 août 2020

Une piste cyclable entre Pont-à-Marcq et Mérignies pour 2021

Le Département a entrepris la création de pistes cyclables sur la RD 917, entre les communes de Pont-à-Marcq et de Mérignies. On pourra y circuler à vélo en toute sécurité au printemps prochain.

Vous rêvez de pouvoir circuler à vélo entre Pont-à-Marcq et Mérignies, sur la RD 917, en toute quiétude et de façon sécurisée ? Patience... Le Département du Nord procède depuis le 31 août, et pour une durée de 8 mois, à la réalisation d'importants aménagements entre ces deux communes, notamment dans le cadre de son schéma directeur cyclable.

Les travaux ont pour but :

  • le renforcement de la chaussée,
  • la création de pistes cyclables bidirectionnelles,
  • la réalisation d’aménagements de sécurité.

Ils permettront ainsi de renforcer la sécurité des usagers et de sécuriser le déplacement en modes doux.

Des déviations à prévoir

Les travaux seront réalisés par tronçons successifs pour éviter au maximum la gêne des usagers de la RD 917.

Cependant, des déviations seront mises en place, avec possibilité de circulation alternée si nécessaire.

  • Pour les véhicules légers : déviation via Pont-à-Marcq vers Mons-en-Pévèle par la RD120 et Mons-en-Pévèle vers Bersée par la RD 954.
  • Pour les poids lourds : déviation via Pont-à-Marcq vers Auchy-lez-Orchies par la RD 549 et Auchy-lez-Orchies vers Bersée par la RD 954.

Les accès aux commerces seront maintenus durant toute la durée des travaux.

Ce projet à 1 680 000 €, est cofinancé par le Département, les communes de Pont-à-Marcq et de Mérignies et bénéficie d’une subvention de l’Etat (280 000 €, dans le cadre du plan vélo, au titre du fonds national de mobilités actives « continuités cyclables »

Pour l'heure, les enrobés de trottoirs et des pistes cyclables ont été réalisés à Pont-à-Marcq. Des passages piétons supplémentaires sont également prévus pour la desserte de commerces.

Clauses d'insertion pour demandeurs d'emploi

Les entreprises chargées de la réalisation des travaux devront employer des personnes inscrites dans un parcours d’insertion pour un total de 406 heures.

Crédits photo : Département du Nord, P. Houzé

Pour aller plus loin