JEUNESSE ÉDUCATION | AVESNOIS
27 juillet 2020

Trois jeunes de Marpent écrivent un livre sur le Coronavirus

Morose le confinement ? Pas pour Anaïs, Julie et Enzo ! Leur imagination et leur envie de comprendre la pandémie ont donné vie à un livre sur le coronavirus et à des vidéos, réalisés avec leur famille d’accueil.

Un grand soleil illumine le jardin ce matin de juillet. Enzo, 12 ans, surveille ses pousses. Là ce sont les fleurs de courgette, ici j’ai des framboises et là-bas des potirons !

Le jardinage est l’une des activités que nous avons mises en place pendant le confinement pour occuper les enfants l’après-midi, après les devoirs du matin explique Marie-Dominique Chevalier, assistante familiale. Mais au bout d’un moment, entre les jeux et les semis, Anaïs, 18 ans tout pile, Julie 10 ans et Enzo, tournent en rond.  Nous avons cherché quelque chose qui pourrait leur faire passer le temps ensemble malgré leur écart d’âge, tout en les instruisant. Ils se posaient des questions sur la COVID-19, alors nous les avons encouragés sur cette piste.

Expliquer la pandémie avec leurs mots

Les enfants se prennent au jeu et commencent leurs recherches, guidés par Marie-Dominique et son époux. C’est quoi un pangolin ? Quels sont les gestes barrière ? Comment ça se passe dans les autres pays ? Au fur et à mesure de leurs découvertes, ils ont voulu aller plus loin.

Anaïs prend alors la plume pour écrire l’histoire. Julie, qui adore dessiner depuis toute petite, se charge des illustrations. Enzo complète le tout avec des découpages réalisés dans les magazines et dans un livret reçu par le Département pour expliquer les consignes sanitaires.

Après 2 à 3 heures de travail par jour pendant toute la période de confinement, le Corona expliqué aux petits est né.  Dans ce mini-guide on explique ce qu’est le coronavirus, d’où il vient et comment se protéger, raconte Anaïs. Au total une trentaine de pages sont réalisées.

En parallèle, ils se lancent dans de courtes vidéos et créent une page sur Facebook. Cachés sous leurs masques, les TUCC 19 (Tous Unis Contre la COVID 19) parodient avec beaucoup d’humour tous les tracas liés à la crise sanitaire : comment télétravailler quand on est jardinier ? Comment supporter les blagues douteuses des autres quand on est enfermé ? Rien ne leur échappe !

Des enfants pleins de talents

Ces activités ont permis aux enfants de traverser cette période de manière positive. Mais surtout, ils se sont rapprochés et ont révélé de nombreuses capacités.

Ils ont été très assidus et très motivés se réjouit Marie-Dominique. Cela a aussi été un moyen de travailler autrement sur le français, la syntaxe.  Enzo s’est montré particulièrement impliqué et surprenant. C’est un enfant qui a des difficultés scolaires. Parce qu’il ne voulait pas décevoir ses proches, il s’entraînait chaque soir en lisant le Petit Prince dans son lit pour parfaire sa diction. Il apprenait les textes des vidéos par cœur.

Alors pour quand la suite ? Anaïs, le bac mention assez bien en poche et future préparatrice en pharmacie, a déjà une idée. Attention spoiler !  Ce sera l’histoire d’une petite souris qui observe une famille pendant le confinement. Julie, qui souhaite plus tard devenir vétérinaire, est partante pour reprendre ses crayons de couleur.

Quant à Enzo, s’il hésite entre le foot et l’horticulture, sa préoccupation du moment est toute autre :  j’aimerais que le livre soit édité pour le partager avec mes copains à l’école.

Cela permettrait de valoriser le travail des enfants , explique Marie-Dominique. Les enfants accueillis, malgré leur parcours compliqué, sont tout à fait capables de réaliser de belles choses, explique Marie-Dominique. À bon entendeur !

Cliquez ici pour voir ou revoir les vidéos des TUCC 19

Pour aller plus loin