DÉCOUVRIR LE NORD | TOUT LE DÉPARTEMENT
17 décembre 2021

Rallye Dakar : Axel Alletru carburera bientôt à l'hydrogène

Ce Nordiste, pilote et champion handisport de natation, prendra le départ de son deuxième Dakar samedi 1er janvier en Arabie Saoudite. Grâce aux données récoltées lors de la course, il ambitionne de prendre le départ du rallye raid en 2024 à bord d'un véhicule 100% hydrogène.

Il a baptisé son projet #Gogreen2024. Axel Alletru est actuellement en Arabie Saoudite où l'heure est aux derniers préparatifs avant le coup d'envoi du Dakar 2022

Pourquoi revenir sur le Dakar cette année?

Axel Alletru : J'y avais déjà participé en 2020, pour montrer que rien n'était impossible, même avec un handicap. Cette année, je relève avec François Béguin, mon copilote, un défi encore plus grand : montrer qu'il est possible de concilier handicap, performance et environnement. Avec #GoGreen2024, nous souhaitons faire la course en 2024 avec un véhicule à énergie renouvelable, dont la batterie sera alimentée avec de l'hydrogène.

"Rien n'est impossible"

Axel Alletru était l'un des espoirs français du motocross lorsqu'il chute gravement lors des championnats du monde en 2010. Paraplégique, il travaillera de manière acharnée pendant 3 ans pour revenir au sommet, jusqu'à devenir 12 fois champion de France de natation handisport ! Axel Alletru est aujourd'hui conférencier et pilote automobile.

La course a donc une vocation "scientifique" pour vous...

En partie ! Cette année, notre voiture est truffée de capteurs. Mais nous ne sommes pas là pour faire de la figuration ! D'abord parce que je suis un compétiteur, et ensuite parce qu'il est important de pousser la voiture à fond, dans les conditions les plus extrêmes. Ce que nous arriverons à faire ici dans le désert, des constructeurs pourront ensuite le faire pour nos voitures du quotidien.

Vos travaux pourraient servir à d'autres?

C'est notre souhait, et c'est d'ailleurs pour cela que des mécènes nous accompagnent sur ce projet de longue haleine. J'en profite pour lancer un appel aux entreprises de notre département qui souhaiteraient nous soutenir. Le sport automobile a beaucoup à apporter : il faut se souvenir que d'autres innovations, aujourd'hui devenues habituelles dans les habitacles, ont vu le jour par exemple sur le circuit des 24 heures du Mans.

D'où vous vient cet engagement pour l'environnement ?

Il y a bien sûr une prise de conscience générale, mais chez moi cette prise de conscience remonte à mon enfance. J'ai grandi chez mes parents qui avaient une ferme. Et avant mon accident, je me suis longtemps et très souvent entraîné dehors, au contact de cette nature que nous cherchons aujourd'hui à préserver.

Contacter Axel Alletru

Pour aller plus loin

Retour au sommet