JEUNESSE ÉDUCATION, ENVIRONNEMENT | TOUT LE DÉPARTEMENT
27 février 2020

Patrick Valois: "Notre place est au Salon de l'agriculture ! "

Le vice-président du Département en charge de la Ruralité et de l'Environnement revient, à l'occasion du Salon international de l'agriculture, sur la présence du Nord, plus grand département rural de France, à Paris. Une occasion unique pour valoriser les éleveurs nordistes et mettre en avant nos producteurs locaux.
[Patrick VALOIS] Notre place est plus que justifiée d'ailleurs, elle l'est depuis de nombreuses années et on souhaite que ça dure longtemps encore.
[Musique] Le Département du Nord est le plus grand département rural de France avec environ 600 000 habitants vivant en milieu rural et à ce titre-là et aussi au titre de la diversité de notre agriculture nordiste : entre les zones d'élevage bocager, entre les zones de grandes cultures, entre les zones de maraîchage eh bien, on a une diversité formidable avec des produits reconnus dans toute la France, que ce soit la production de lin, que ce soit la production d'ail ou la production d'endives, notre place est plus que justifiée d'ailleurs, elle l'est depuis de nombreuses années et on souhaite que ça dure longtemps encore. Musique] Le Département du Nord intervient à plusieurs à plusieurs étages dans le soutien des races locales. D'abord, au titre du partenariat qu'il peut avoir avec la Maison de l'élevage mais on a aussi une intervention importante au titre de la priorité qui a été donnée aux races locales pour occuper nos terrains départementaux : espaces naturels qui sont pâturables. C'est-à-dire que sur un certain nombre de nos espaces naturels du Nord, ce sont des prairies parfois humides qui sont mises à disposition d'agriculteurs. Que ce soit des races bovines, ovines ou équestres eh bien, ce sont des tondeuses écologiques.
[Musique] Aujourd'hui, c'est 95% des collèges du Département qui sont dans la démarche d'approvisionnement local ce qui est énorme, à des niveaux bien sûr d'implication variable et un travail maintenant a été entrepris auprès des établissements médico-sociaux et on a une adhésion aussi qui nous surprend dans cette démarche. Beaucoup d'intérêt pour la démarche, beaucoup d'espoir aussi pour la suite et puis, on a constaté une chose : eh bien les collégiens sont devenus des ambassadeurs. Ils sont devenus des ambassadeurs du "bien manger" auprès de leurs parents. Ils sont devenus des ambassadeurs du "bien manger" auprès de leur famille et ça c'est très intéressant parce que, eh bien on peut espérer un engouement plus général pour la démarche et ça sera que bénéfice pour la profession agricole bien sûr qui pourra mettre en avant ses produits de qualité.
[Musique]

Pour aller plus loin