Le territoire

Avec plus de 2,5 millions d’habitants, le Nord est le département le plus peuplé de France. Fortement urbanisé, situé au cœur du triangle Paris-Londres-Bruxelles, il présente cependant des aspects très contrastés, avec des densités de population très différentes selon les territoires. Cette alternance entre ville et campagne forge la complémentarité entre urbains et ruraux et fait la richesse du Nord.

Avesnois

"Petite Suisse du Nord" comme on l’appelle parfois, l’Avesnois s’étend des bords de la Sambre aux contreforts des Ardennes, en passant par la Thiérache. C’est là, à Anor, que se trouve le point culminant du département, à 271 m.

Composé de 4 cantons, Avesnes-sur-Helpe, Aulnoye-Aymeries, Fourmies et Maubeuge, l’Avesnois compte plus de 230 000 habitants.  Les bocages vallonnés et la pierre bleue façonnent son paysage, traversé par de magnifiques espaces naturels comme le ValJoly ou le parc de Liessies. Kiosques à musique, moulins et voies vertes font son identité.

Témoin de l’Empire romain avec le Forum antique de Bavay, fief d’anciennes villes fortifiées par Vauban, l’Avesnois est également connu pour son activité industrielle, comme celle de l’usine Renault de Maubeuge, ou encore pour sa tradition verrière, à découvrir dans les collections du MusVerre. Sa signature est aussi gastronomique, grâce au Maroilles ou au pavé bleu.

Cambrésis

Terre d’histoire, mais aussi territoire dédié à l’agroalimentaire, le Cambrésis se compose de multiples facettes. Près de 200 000 habitants se répartissent sur trois cantons. Le textile (tissage, dentelle, broderie) et l’agriculture ont fait sa richesse, et le patrimoine y est remarquable, à l’instar de Cambrai, ville d’art et d’histoire, mais aussi de l’abbaye de Vaucelles ou du musée départemental Matisse au Cateau-Cambrésis. Ce territoire garde aussi de nombreux stigmates de la Première Guerre mondiale, notamment suite à la bataille de Cambrai (1917) et l’apparition pour la première fois, des tanks. 

Le Cambrésis se tourne désormais vers l’avenir, avec la promesse du canal Seine-Nord-Europe et la reconversion de l’ancienne base aérienne 103. Le projet E-Valley est en effet appelé à devenir la plus vaste plateforme dédiée au e-commerce d’Europe.

Douaisis

Entre la métropole lilloise et le Valenciennois, le Douaisis offre des paysages contrastés : très ruraux au Nord, dans la Pévèle, boisés également, avec la forêt de Marchiennes et ses 800 hectares, plus industriels au sud. Le territoire est en effet pour partie traversé par l’ex-bassin minier, dont le plus beau fleuron est le Centre historique minier de Lewarde ou l’Espace naturel du Nord à Rieulay. Le Douaisis compte 4 cantons pour 250 000 habitants. 

Posée sur la Scarpe, la ville de Douai a prospéré dès ses origines médiévales en tant que cité drapière.

Ville des géants de Gayant, Douai est une cité de l'automobile et accueille à Flers-en-Escrebieux, l’Imprimerie nationale et la plateforme logistique de Lauwin-Planque.

Flandre maritime 

La partie nord des Flandres est une terre de contrastes solidement ancrée dans ses traditions et résolument tournée vers l’avenir. Autrefois ravagée par les bombes puis durement éprouvée par la fermerture de ses chantiers navals, Dunkerque, 3ème port de France, a pris son destin en main pour se réinventer. Son agglomération constitue la première plateforme énergétique d’Europe et s’est forgée une solide expertise en écologie industrielle. Peut-être parce qu’ici, les sites industriels côtoient un site naturel unique où un cordon dunaire exceptionnel protège des kilomètres de plage de sable fin. Avec la ville fortifiée de Bergues pour étendard, la campagne des Hauts de Flandre est jalonnée de beffrois et de moulins. La culture du lin y perdure depuis des siècles et la tradition brassicole y demeure indissociable de la gastronomie locale qui fleure bon la convivialité des estaminets.

Flandre intérieure

Forte de sa localisation entre Lille, Dunkerque et Saint-Omer, la Flandre intérieure se distingue notamment par son important tissu d’entreprises agro-alimentaires de dimensions nationale et internationale. Hazebrouck est la ville la plus peuplée de ce territoire frontalier jalonné par les Monts de Flandre : côté français, ce sont le Mont Noir sur lequel Marguerite Yourcenar a passé une partie de son enfance, le Mont des Cats avec son abbaye cistercienne de tradition trappiste, et le Mont Cassel qui culmine à 176 m. Ce dernier abrite le célèbre village de Cassel, épicentre touristique du territoire où l’hôtel de la Noble Cour construit en 1634 abrite aujourd’hui le Musée départemental de Flandre. Autre ville importante du secteur : Bailleul et son beffroi inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2005.

Métropole 

Résolument européenne, la métropole lilloise rayonne bien au delà de ses frontières. Territoire en perpétuelle mutation, situé au carrefour de l'Europe du Nord, elle joue dans la cour des grands avec ses pôles d'excellence et son secteur tertiaire particulièrement développé. Entourée du bassin minier et de la Belgique, avec qui elle partage près de 84 km de frontières, la métropole accueille plus d'un million d'habitants. Elle foisonne d'initiatives culturelles en tous genres et de grands projets urbains. Moderne et tournée vers l'avenir, la métropole n'oublie pas pour autant ses racines et sait conserver ses atouts charmes et valoriser son patrimoine. Composée d'un tissu urbain particulièrement dense, elle offre malgré tout plusieurs dizaines d'hectares d'espaces naturels, où il fait bon se resourcer : le site ornithologique des Cinq Tailles à Thumeries, les marais de la Marque à Fretin ou encore le bois de la Tassonnière à Cysoing.

Valenciennois

Important bassin sidérurgique jusque dans les années 70, le Valenciennois a du opérer sa mue. Fort de 360 000 habitants répartis sur 4 cantons, il est aujourd’hui terre d’innovations. L’Université polytechnique de Valenciennes est un véritable laboratoire des nouvelles pratiques du numérique. Le territoire est aussi celui de l’automobile avec plusieurs industries, dont Toyota à Onnaing. C’est aussi et surtout, à Fresnes-sur-Escaut et Vieux-Condé, l’endroit où au 18ème siècle, Jacques Desandrouin découvrit la houille, précurseur du Bassin minier, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012.

Retour au sommet