JEUNESSE ÉDUCATION | MÉTROPOLE
31 mars 2021

Nouveau collège de Wavrin : "ça change la vie !"

Élèves et professeurs prennent progressivement leurs marques dans le nouveau collège Léon-Blum. Il a ouvert ses portes le 8 mars dernier, au retour des vacances d'hiver. Choses vues et premières impressions après cette rentrée pas comme les autres.

Construit par le Département à quelques encablures seulement de son prédécesseur, le tout nouveau collège Léon Blum était très attendu. Il faut dire que l'ancien établissement était non seulement vieillissant mais avait surtout la particularité d'être divisé en deux parties, situées de part et d'autre... d'une route !

Plus sûr, plus simple et plus convivial

Ce nouveau bâtiment nous a fait passer d'un collège avec une route à traverser plusieurs fois par jour, à un établissement dont l'accès sécurisé et le garage à vélo font la part belle aux mobilités douces, explique Jean-Michel Audubert, principal du collège. La nouvelle rue Renée-Benoît qui longe l'établissement est en effet réservée aux bus et aux personnes à mobilité réduite, mais elle est reliée au centre ville par un chemin.

Un parking va être créé à proximité et comme le collège est en position centrale, chacun peut y accéder facilement.

Fini aussi les deux cours de récréation et les affaires à transporter d'un côté à l'autre de la rue. Les 600 élèves bénéficient désormais d'une grande cour centrale et pour Séverine Turbé, professeure de français, ça change la vie d'avoir tout au même endroit et de pouvoir retrouver l'ensemble des collègues dans une seule salle des profs. Avant, avec les deux bâtiments, certains d'entre nous ne se voyaient presque jamais.

Sans parler du restaurant scolaire qui était sur trois étages... Ici tout est sur un seul et même niveau, la cuisine est sectorisée avec des zones adéquates, c'est nettement plus agréable et plus commode !, se réjouit Christophe Avet, chef cuisinier. 

Dans la partie restauration et malgré la grisaille du jour, il nous fait remarquer la luminosité fabuleuse pour les élèves et souligne la qualité de l'insonorisation du lieu aménagé avec du mobilier tout neuf. Alors pour lui, le constat est sans appel : on sent un réel changement dans le comportement des élèves, ils sont plus respectueux.

Des conditions de travail optimales

Un changement remarqué aussi par Jean-Michel Audubert et une majorité de professeurs, passée l'excitation compréhensible des premiers jours : au sein du nouveau bâtiment, l'ambiance est sereine.

Dans les classes moins profondes et plus larges, la circulation est facilitée. Des tableaux blancs interactifs ont été installés, le mobilier est neuf, il n'y a plus de problèmes de chauffage. C'est beaucoup plus moderne et dans les classes, on n'entend plus le cours d'à côté !, témoigne un groupe de filles de 6ème 1. Laurence Bachette, professeure de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), apprécie quant à elle la modularité des classes et l'équipement en ordinateurs dans chaque salle de sciences

À l'étage, le CDI est tellement agréable qu'Aline Fergant, principale adjointe, nous confie en plaisantant qu'elle y aurait bien installé son bureau ! Quand on voit les immenses baies vitrées avec vue sur l'église ou la campagne, les ordinateurs, le mobilier neuf, les étagères de livres et l'espace lecture, on la comprend.

À l'autre bout du couloir, une salle de classe a été spécifiquement aménagée pour les élèves scolarisés en ULIS (Unité spécialisée pour l'Inclusion Scolaire), auparavant accueillis dans un préfabriqué. C'est plus grand, plus calme, les jeunes disposent de tables individuelles, d'un espace pour l'art plastique et d'un coin convivial. C'est très important pour les aider à se repérer, explique Charlotte Desplanches, coordinatrice de la classe ULIS.

Finalement, les seuls à être un peu mécontents, ce sont les élèves de 3ème. On est dégoûtés, c'est trop bien et on ne va rester que quelques mois !, s'indignent Noa, Rémy et Simon avant de s'engouffrer joyeusement dans l'escalier.

Une véritable communauté éducative

Pierre Fosse, papa d'une élève de 6ème et membre de la très active Association des parents d'élèves, nous a accompagnés durant toute notre visite. Il a été l'un des piliers de la Commission d'adaptation au changement d'établissement mise en place dès le mois de décembre pour préparer au mieux l'arrivée des élèves et de l'équipe éducative dans les nouveaux locaux.

En amont, un énorme travail de communication a été fait auprès des parents afin de répondre à toutes les interrogations mais aussi de lever les freins et les éventuelles réticences, raconte-t-il. Et quand l'heure du déménagement a enfin sonné, nous avons eu à cœur de contribuer à proposer une rentrée cohérente aux élèves et aux équipes, qu'il s'agisse des professeurs, de l'encadrement, des agents d'entretien ou du personnel de restauration.

Aux côtés du Département qui a alloué des moyens supplémentaires pour nettoyer le bâtiment avant la rentrée, 25 parents d'élèves ont même pris une journée de congés pour aider. Tout dans ce nouveau collège est propice aux apprentissages et l'implication des parents a été exceptionnelle : ils ont donné corps à la notion de communauté éducative, conclut Jean-Michel Audubert.  

Un collège durable

Les collèges sont des pionniers, des démonstrateurs de la dynamique Nord durable ! Le collège Léon-Blum ne fait pas exception avec son isolation renforcée, ses doubles vitrages et ses éclairages 100% LED. L'établissement est aussi équipé de capteurs thermiques et d'appareils pour économiser l'eau dans les sanitaires. Une partie des toitures a été végétalisée.

Crédits photo : C. Arnould

Pour aller plus loin

Retour au sommet