ENVIRONNEMENT, DÉCOUVRIR LE NORD | TOUT LE DÉPARTEMENT
18 juillet 2022

Dans le Nord aussi, les pompiers se préparent aux feux de forêts

Alors que les sapeurs-pompiers de Gironde luttent cet été contre des incendies historiques, la montée des températures et la multiplication des épisodes de sécheresse augmentent le risque sur l'ensemble du territoire. Les pompiers du Nord sont désormais formés pour pour parer à toute éventualité.

Depuis trois ans, le Service départemental d'incendie et de secours du Nord (SDIS 59) forme régulièrement ses équipes de terrain à la gestion des feux sur les terres agricoles, en sous-bois ou dans les espaces naturels. 

La formation pour devenir sapeur-pompier référent FDFEN (Feux de forêts et espaces naturels) s’effectue sur deux jours. Le premier est dédié aux feux de forêts tandis que le second cible les feux de cultures agricoles. Dans le Nord, plus de 100 sapeurs-pompiers ont déjà été formés. 

Le SDIS 59 a décidé de sensibiliser tous les maillons de la chaîne d’intervention. Les opérateurs des standards téléphoniques connaissent la marche à suivre et les moyens à mobiliser en fonction du risque. Quant aux officiers, ils sont formés de façon approfondie à la gestion même de ces feux spécifiques

Capitaine Audrey Jover, responsable de la formation FDEN pour les pompiers du Nord

Avant l'action, la prévention

Afin de prévenir le risque, les pompiers du Nord travaillent aussi directement avec la population. Ils vont notamment à la rencontre des agriculteurs pour leur rappeler certains réflexes à adopter sur leurs parcelles : vérifier régulièrement les appareillages électriques du matériel agricole, moissonner aux heures les moins chaudes, créer des bandes non enherbées pour limiter la propagation du feu, etc.

Mais les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés ! En toute saison, mais plus encore l'été, il revient à chacun d'adopter les bons réflexes pour éviter qu'un geste anodin ne provoque des dégâts considérables :

  • respecter les interdictions d'accès aux forêts en période de risques (vent, sécheresse...) 
  • ne pas allumer de barbecue en pleine nature, mais dans un espace dédié ou sur une terrasse 
  • ne pas fumer en forêt, dans les bois, ni à proximité 
  • ne pas jeter de mégots par la fenêtre de la voiture 
  • ne pas utiliser de matériels susceptibles de déclencher un feu (disqueuse, poste à souder...) 
  • ne pas organiser soi-même de feu d'artifice 
  • apporter ses déchets verts dans une déchetterie et ne pas les brûler dans son jardin 
  • en cas de stockage de bois à l'extérieur, le tenir éloigné des murs de l'habitation et si possible sous abri.

Le chiffre

En France métropolitaine, neuf feux sur dix sont déclenchés par une activité humaine, que ce soit une activité économique (chantiers de BTP, activités agricoles, réseaux d'électricité...) ou des activités de la vie quotidienne (travaux de particuliers, mégots jetés, barbecues, feux de camp, feux d'artifice, brûlage de déchets verts...). 

Crédits photo : SDIS 59

Pour aller plus loin