HANDICAP, SÉNIORS | TOUT LE DÉPARTEMENT
24 septembre 2020

L'accueil familial, un duo gagnant pour l'accompagnant et le résident.

Sabine Creton est accueillante familiale. Nouvelle dans la profession, elle accueille depuis quelques mois Bruno, en perte d'autonomie. Ensemble, ils nous confient leur quotidien et les joies que leur apportent cette cohabitation réussie.
[Musique]
[Voix off] Depuis trois mois, Sabine accueille chez elle Bruno, âgé de 61 ans et en situation de handicap. C'est sa première expérience en tant qu'accueillante familiale.
[Sabine CRETON] J'ai décidé de me lancer dans ce métier pour le besoin d'aider, d'être utile et aussi d'offrir un cadre de vie confortable et chaleureux. Je consacre beaucoup de temps à Bruno. Au quotidien, je gère les repas, la prise de médicaments, les rendez-vous médicaux.
[Voix off] L'accueil familial est un mode d'hébergement alternatif pour des personnes en perte d'autonomie qui, comme Bruno, ne souhaitent pas vivre seuls ou dans un établissement. Pour devenir accueillante familiale, Sabine a obtenu un agrément des services départementaux et suivi une formation. Elle partage avec Bruno de nombreuses activités adaptées à son handicap comme le vélo couché. Ils sont tous les deux ravis de leur choix.
[Bruno] Depuis que je suis arrivé, tout me plaît. Je fais des balades. Je suis parti en congés avec les personnes et cela m'a plu.
[Sabine CRETON] Il a été très bien accepté dans la famille. Si on l'invite à manger, tous les repas se font dans la salle à manger, surtout le repas du soir : c'est convivial et chaleureux. Il y a mon mari quelques fois, il y a ma petite fille, on est à plusieurs. Je trouve qu'il s'est très bien adapté parce que ça ne fait que trois mois, moi, je suis débutante dans le métier, lui, Bruno ça fait que trois mois qu'il est à la maison et ça se passe très très bien. Pour un premier accueilli, c'est génial pour moi.
[Musique]

Pour aller plus loin