HANDICAP | DOUAISIS
29 novembre 2019

L'accueil de jour de Raimbeaucourt a fait peau neuve

Le Centre Hélène Borel dispose désormais d'un bâtiment spacieux et lumineux dédié à l'accueil de jour des personnes en situation de handicap. Nous en avons poussé la porte pour découvrir tout ce qui s'y fait.

Bien visible depuis la route, le nouveau bâtiment affiche d'emblée sa volonté d'être ouvert sur l'extérieur : immenses surfaces vitrées, parcours de déambulation extérieur, parcours de santé à proximité... tout est fait pour faciliter les échanges.

Alors que l'ancien accueil de jour ne disposait que de 300m2, les nouveaux espaces s'étendent sur 600m2. Une salle d'entretien individuel et une salle de repos ont été créés.

La circulation en fauteuil roulant est beaucoup plus fluide, et on peut aussi organiser des repas festifs

Youssef Belhadri, directeur adjoint du pôle domicile au Centre Hélène Borel

Le nouveau bâtiment dispose de 26 places en accueil de jour, ce qui permet aujourd'hui à près de 70 personnes en situation de handicap d'y venir régulièrement. Le Département participe financièrement au fonctionnement de la structure.

Des activités à la carte

Chaque mois, un planning d'activités est proposé sous forme d'ateliers qui ont été co-construits en amont avec les usagers. Succès assuré donc, pour l'atelier d'apprentissage de la langue des signes, celui du tricot solidaire, celui de la handi-danse ou encore l'atelier cuisine.

Sabrina est l'une des participantes à l'atelier de langue des signes : " une fois que j'aurai terminé ma formation, j'irai moi-même transmettre ce que j'ai appris aux enfants et aux professionnels de la crèche de Pecquencourt " explique-t-elle fièrement. " Ça me plait parce que j'aime aller vers l'extérieur. "

Marie est quant à elle très motivée par l'atelier tricot solidaire, qui consiste à confectionner des écharpes et des bonnets pour le Samu social. " J'aime tricoter et en plus c'est pour une bonne cause, alors ça me plait. Nous participerons peut-être à une maraude pour remettre ce que nous avons fait ". 

Outre ces ateliers, l'objectif de l'accueil de jour est d'amener les usagers sur des modules de compétences tels que les bons usages du numérique, la gestion d'un emploi du temps, l'élaboration d'un budget, etc.

Notre fil conducteur, c'est l'apprentissage et la valorisation des compétences. Cela favorise l'autonomie et indirectement aussi le maintien à domicile, parce qu'on aide nos usagers à avoir une vie sociale et à être épanouis. Ils ont plein de choses à apporter aux valides !

Youssef Belhadri, directeur adjoint du pôle domicile au Centre Hélène Borel

La ferme des Ail'leurs

Autre bénéfice de cet accueil de jour : offrir aux aidants familiaux la possibilité de souffler. Le répit des aidants est en effet l'un des axes majeurs de travail du Centre Hélène Borel, qui après avoir ouvert une plateforme de répit, a imaginé un centre de vacances très novateur à Arleux.

Une ancien corps de ferme va y être entièrement réhabilité pour accueillir les aidants et leurs aidés pour de vrais moments de détente partagés. Et ce n'est pas tout : les lieux seront totalement ouverts sur l'extérieur, permettant ainsi aux habitants de venir profiter des activités proposées. Les travaux ne font que commencer mais tout a déjà été pensé pour favoriser les échanges. Un beau projet d'inclusion sociale... unique en France.

Pour aller plus loin